Recherche

Vélingara : Pape Diouf promet de soutenir les pêcheurs et les mareyeurs



Vélingara, 27 avr (APS) - Le ministre de la Pêche et des Affaires maritimes, Pape Diouf, en visite samedi dans le département de Vélingara, a promis de soutenir les mareyeurs et les pêcheurs de la région de Kolda qui peinent à développer ce secteur pourtant vital pour les populations de cette partie Sud du pays.

‘’Dans l’optique du gouvernement du Sénégal d’assurer la sécurité alimentaire par tous les moyens, notre département s’inscrit dans une dynamique de soutien aux pêcheurs et mareyeurs de la région de Kolda’’, a dit M. Diouf au terme de son déplacement.

En exposant les multiples contraintes du secteur de la pêche, le président régional des pêcheurs de Kolda a déploré le manque de chambres froides pour la conservation des poissons et les difficultés liées à l’accès au crédit.

Pour soutenir les pêcheurs, le ministre de la Pêche a promis la création de bassins de repeuplement des ressources halieutiques.

‘’J’ai constaté qu’il y a d’énormes potentialités en matière de pêche dans le département de Vélingara, qui dispose de deux barrages assez importants. L’eau est assez abondante en saison des pluies. Donc, il n’est pas normal que l’on dise que le poisson est rare à Vélingara et dans le Fouladou’’, a déclaré le Ministre.

Pape Diouf a aussi révélé qu’il était en train de négocier avec la Caisse nationale de crédit agricole du Sénégal (CNCAS), pour des crédits en faveurs des pêcheurs et mareyeurs du département de Vélingara.

‘’[…] nous sommes sur une bonne voie avec la CNCAS pour que l’on nous accorde des crédits’’, a-t-il rassuré.

Il a souligné que ‘’l’Inde, qui a déjà financé une première partie du matériel de pêche, a promis de soutenir le Sénégal’’. ‘’Dans le cadre du partenariat, l’Inde est prête à donner 19 complexes frigorifiques et 100 camions’’, a-t-il annoncé.

A Vélingara comme ailleurs, des pêcheurs locaux ont accusé des ressortissants maliens de ne pas respecter toute la réglementation en matière de pêche.

‘’Les ressources halieutiques dans le fleuve Gayanga sont pillées. Certains pêcheurs refusent de se soumettre à la législation en utilisant des filets avec des mailles interdites dans la zone’’, a dénoncé le président départemental de la pêche à Vélingara.

‘’Si des Maliens sont libres de circuler dans l’espace CEDEAO, par contre, ils sont contraints à se plier aux lois de notre pays qui réglementent le secteur de la pêche où certaines pratiques sont interdites’’, a déclaré le ministre de la Pêche et des Affaires maritimes en guise de réponse.

MSM/ASG


Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 202 fois
Economie maritime-Pêches-aquaculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance