Recherche

VULGARISATION DE LA CIDPH Handicap FormEduc prône l’égalité des chances à travers l’approche droit.

Le Centre de ressources pour la promotion des droits des personnes handicapés (CRPH) a organisé à Ziguinchor (Sud), les 27 et 28 octobre dernier, un atelier de vulgarisation de la convention internationale pour les droits des personnes handicapées. La campagne qui a démarré dans la région Sud, prendra fin le 7 novembre à Kaolack.



« Les droits des personnes handicapées sont certes connus mais leurs mises à exécution posent problème ». C’est le constat fait par la plupart des séminaristes actifs dans ce combat et participant à l’atelier de vulgarisation de la Convention internationale pour les droits des personnes handicapées (CIDPH), démarré à Ziguinchor le 27 octobre dernier. Cette campane se poursuivra à Saint-Louis les prochains jours pour se terminer à Kaolack le 07 novembre à Kaolack.

Pour le Centre de ressources pour la promotion des droits des personnes handicapées (CRPH), l’approche droit est fondamentale et doit être mise en évidence. « Leur infirmité ne doit pas être un frein à leur épanouissement intellectuel et social. A cet effet, il faut prôner l’égalité des chances » souligne Abdoulaye Thiam de Handicap FormEduc.

L’objectif visé, à travers une telle rencontre, est de vulgariser la Convention qui a été adopté le 13 décembre 2006 par l’Assemblée générale des Nations Unies et qui est entrée en vigueur le 03 mai 2008.

Selon Maryvonne Marie Naouidjol de Handicap FormEduc, « la Convention reste encore peu connue au Sénégal de la majorité des acteurs intervenant dans le domaine du Handicap ». Et de poursuivre que « cet instrument international a pour but de promouvoir, protéger et assurer la pleine et égale jouissance de tous les droits de l’homme et de toutes les libertés fondamentales par les personnes handicapées, mais aussi d’encourager le respect de leur dignité ». Aujourd’hui, la promotion de la Convention est donc un préalable à une mise en œuvre effective du texte. « Elle va permettre de lutter contre les barrières comportementales qui empêchent les personnes handicapées de bénéficier d’une réelle égalité des chances » martèle Maryvonne Naouidjol.

A travers ces ateliers dans différentes régions du Sénégal, Handicap FormEduc qui assure la vulgarisation de la Convention, compte assurer une meilleure appropriation de cet outil international des droits des personnes handicapées. Cela suppose une appropriation, par les séminaristes, des principaux textes internationaux relatifs aux droits humains, aux droits des personnes handicapés.

La connaissance des principes directeurs, des droits économiques et culturels et des droits politiques, civils et civiques contenus dans la CIDPH ainsi que l’appréciation effectives des moyens idoines pour la ratification, le suivi et l’évaluation de la mise en œuvre de la CIDPH.

Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1865 fois
Handicap FormEduc


Nouveau commentaire :

Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance