Recherche

VOTE DE BUDGET : L’implication du Fape appréciée à Méckhé ...



Le vote du budget de la commune de Méckhé s’est déroulé, mardi dernier, en présence des membres du groupement d’intérêt économique dénommé Femme en Action pour la Protection de l’Environnement (Fape) de la localité. Il s’équilibre en recettes et dépenses à 136 millions de nos francs pour l’année en cours.

En l’absence du maire Saliou Diagne (encore en convalescence), c’est son premier adjoint qui a présidé la session budgétaire. Après avoir procédé à l’appel des conseillers et constaté que le quorum était atteint, il revenait au rapporteur de la commission des finances de procéder à la lecture du projet de budget qui s’équilibre en recettes et dépenses à 136 millions de nos francs pour l’année en cours. Le débat qui s’en est suivi a permis aux uns de faire-part de leurs préoccupations dans les secteurs de l’Education et de la Santé, et aux autres sur l’environnement et la gestion de l’ensemble des projets conduits par la municipalité, en relation avec des partenaires à l’échelle internationale.

Si, dans les deux premiers secteurs cités, la commune de Méckhé ne souffre pas outre mesure, à raison des importants fonds de concours alloués par le gouvernement, certains conseillers ont fait part de leur inquiétude sur les priorités définies dans le budget. Selon eux, les secteurs de l’artisanat (qui constitue le moteur des activités économiques de la localité) et celui de l’environnement sont traités en parent pauvre dans ce budget. Une perception largement partagée par les femmes du Gie Fape de Méckhé pour qui, face à l’échec des projets tentés et pilotés par la municipalité concernant le ramassage des ordures ménagères dans la commune, leur structure a pris le relais et se bat quotidiennement pour que le cadre de vie soit adéquat dans l’espace communal.

Un travail réussi et d’ailleurs reconnu par le conseil municipal lors de sa dernière session budgétaire. C’est pourquoi ces femmes ont dit ne pas comprendre qu’une ligne budgétaire claire n’ait pas été prise en compte dans le présent budget pour subventionner leur Gie. Pour Aminata Touré, membre de la Fape, la somme de 600.000 francs, réservée à ce secteur et logée dans les divers, est une aberration.

Or, selon Omar Ben Khatab Guèye qui appuie ce Gie, trois millions de nos francs, alloués dans la rubrique « cabinet du maire », sont dévolus aux associations sportives et culturelles de Méckhé. « Voilà des arbitrages qui ne militent pas en faveur d’un développement harmonieux de notre ville, et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres », a-t-il laissé entendre non sans dire attendre des éclairages de la part du maire. Néanmoins, le budget 2008 de la commune de Méckhé a été voté à l’unanimité par 21 conseillers présents sur les 36 qui la composent.

Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1569 fois
Association des Maires du Sénégal


Commentaires articles

1.Posté par Abdoulaye M. Moustapha SENE le 16/04/2008 11:58
D'abord je me réjouis d'avoir accés à de telles infor
mations sur le NET et en remercie les auteurs.
J'espère que ces deux points cruciaux de l'Artisanat
et de l'Environnement seront revus et qu'une rectifica
tion soit possible pour bien les intégrer au budget.
Mon deuxième souhait concerne la réhabilitation de la Salle des Fetes
et l'Eclairage Publique.
Enfin j'espère qu'il existe des mécanismes de suivi
permettant aux membres de la Société Civile de suivre
l'exécution du Budget. La Bonne Gouvernance est
un Outil de Développement.

2.Posté par Massamba gueye le 17/04/2008 19:00
la routine dans l'elaboration et ds l'execution.Tout est façade.Excusez-moi mais le secretaire municipal ne fait pas bien son role et je crains que ceux qui hurlent comme les futurs sauveurs de ma chère cité soient pire que les precédents.
Oui il y a un NEBULEUX qui entoure le fonds alloués au cabinet du Maire ,des réglements de gre à gre qui n'échappent personne mais que tt le monde trouve normal vu leur comportement et neutralité.Hors nous devons les dénoncer actuellement pour donner une sonnette d'allarme à la future équipe qui aura la légitimité de conduire la commune.Mais non.TOUT LE MONDE EST IMPLIQUE DU PREFET AU MAIRE EN PASSANT AU RECEVEUR .Il faut degager un code de conduite , renforcer les organes de controle et veiller à la suivie des délibérations municipales que ns voulons plus proche du CITOYEN que nous courtisons aujourd'hui et que nous jetonse aux oubliettes une fois aux affaires.
cordialement

3.Posté par Abdoulaye M. Moustapha SENE le 18/04/2008 11:24
Cher Massamba,
Ayant été hors du pays pendant les 23 dernières années et recemment rentré, je ne connais pas encore bien les différents leviers à la disposition des citoyens Sénégalais pour agir dans le sens du controle de leurs élus. Cependant j'ai eu à discuter avec un des responsables de la direction de la Décentralisation et à mes questions dans ce sens il m'a été répondu que si un collectif de citoyens, quelque soit leur nombre , écrit à la Direction de la Décentralisation et avec une plainte de corruption ou de gestion opacte des affaires de leur municipalité le Direction de la Décentralisation va envoyer une mission de controle et de vérification de la gestion de cette municipalité. Si donc tu as une ferme conviction que les choses ne marchent pas comme il se doit peut-etre devrais tu consulter d'autres citoyens qui savent la meme chose que toi et ensemble saisir cette direction. Si par compte tu n'est pas sur il vaut mieux ne pas accuser publiquement.
En tout cas La Convergence Citoyenne qui est en train de se mettre sur pied à Meckhé s'est donné comme l'un de ses priorités d'aider à assoir la Bonne Gouvernance à Meckhé. Contact ses membres sur place.
Meckhé mérite plus que ce qu'il a aujourd'hui. NA NUKO DELLOO GNUKEL !

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 6
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance