Recherche

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES : L’Anofen poursuit sa campagne



L’Association nouvelles opportunités pour femmes et enfants (Anofen) a organisé, le week-end dernier à Guédiawaye, une conférence religieuse sur le thème « Violences faites aux femmes, la position de l’Islam », animée par l’islamologue Cheikh Yérim Seck. Une manifestation qui entre dans le cadre des activités d’information, d’éducation et de communication de cette association. « Mobilisons-nous pour dire non à la violence nous pouvons et nous devons », ce slogan a été brandi au cours de cette manifestation. Présidente de l’Anofen, Ndèye Soukeyna Guèye a précisé que l’accent sera mis sur les déterminants socio-économique et culturels qui sont à la base de ce fléau. « Il faut la solidarité de tout le monde pour que ce fléau soit enrayé », a-t-elle affirmé. Pour elle, « le gouvernement a fait des efforts en intégrant certaines dispositions dans le code pénal. Une opportunité que l’association compte également saisir en cas de besoin ». Pour elle, on commence à banaliser les violences faites aux femmes à tel point que certaines en arrivent à perdre leur vie.

Abdou DIOP
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1124 fois
GENRE


Commentaires articles

1.Posté par osezlefeminisme le 13/12/2009 20:34
Il est nécessaire de faire pendre conscience aux gens que les violences faites aux femmes sont une réalité en Afrique mais aussi en Orient et en Occident. Les initiatives pour informer et lutter contre ces violences doivent être de plus en plus nombreuses et doivent s'adresser à toute la population aussi bien aux adultes qu'aux enfants qui construiront leur avenir sur le respect de l'autre et de son intégrité. Rejoignez le Réseau Osez le féminisme!

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 12
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance