Recherche

VIH-sida: le Sénégal vise l'éradication de la transmission mère-enfant



DAKAR - Le Sénégal vise l'éradication de la transmission du VIH, virus du sida, de la mère à l'enfant, ont affirmé mercredi des responsables de la Santé de ce pays où le taux de prévalence à l'infection est estimé à 0,7%, l'un des plus faibles d'Afrique.

Les nouveaux enjeux de la lutte contre le sida, c'est la prévention, la transmission mère-enfant. Nous ne voulons plus voir naître des enfants séropositifs, a déclaré à la presse Ndèye Fatou Ngom Guèye, coordonnatrice du Centre de traitement ambulatoire (CTA) de Dakar, structure d'accueil et hôpital de jour pour les personnes vivant avec le VIH.

Elle s'exprimait avec plusieurs atres responsables et acteurs de la lutte anti-sida, en prélude à diverses manifestations, prévues jeudi et vendredi, pour exposer le travail effectué par le CTA depuis sa création, en août 1998.

Tous ont pour objectif l'élimination des infections chez les enfants au cours de la grossesse, pendant l'accouchement ou lors de l'allaitement. Ils ont rappelé que la première dame du Sénégal, Viviane Wade, également engagée dans le conbat contre le sida, prône le dépistage obligatoire des femmes enceintes.

Les derniers chiffres indiquent une certaine stabilité de l'évolution de l'infection au niveau national avec un taux de prévalence globale de 0,7%, selon le CTA qui suit actuellement 3.740 patients porteurs du virus, dont 1.877 sous traitement anti-rétroviral (ARV).

La prise en charge des malades, ce n'est pas seulement les ARV, il y a aussi la prise en charge psychosociale, les soins à domicile, l'assistance nutritionnelle et économique pour les personnes vivant avec le VIH, selon Ibrahima Ndoye, secrétaire exécutif du Conseil national de lutte contre le sida (CNLS, rattaché au ministère de la Santé).

Outre Dakar, le CTA a, avec plusieurs partenaires, créé des unités ou pavillons de traitement ambulatoire dans cinq régions du pays, permettant selon mme Ngom Guèye de décentraliser la réponse à la lutte contre le VIH: Ziguinchor, Kolda (sud), Kaolack (centre), Louga (nord) et Thiès (ouest).


(©AFP / 15 juin 2011 17h51)

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 949 fois
Programme National de Lutte contre le Sida (PNLS)


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance