Recherche

Un rapport d’Oxfam souligne la possibilité de reduire le nombre de personnes souffrant de la faim



Dakar, 14 sept (APS) - Les quelque 925 millions de personnes souffrant de la faim dans le monde pourraient être réduits de la moitié, indique un rapport d’Oxfam international intitulé : ’’Réduire de moitié la proportion de la population qui souffre de la faim : est-ce encore possible ?’’

Publié mardi, le nouveau rapport d’Oxfam cite l’exemple des pays comme le Vietnam qui ont réussi à atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) ou d’autres qui sont sur la même voie.

’’Ces pays ont réussi à réduire de manière drastique le nombre d’habitants souffrant de la faim en soutenant les producteurs pauvres/ agriculteurs pauvres et en fournissant des programmes de protection sociale aux personnes ne pouvant pas produire ou acheter suffisamment de nourriture’’, précise le document.

Le lancement du rapport coïncide avec l’annonce de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), qui explique que le nombre de personnes souffrant de la faim a chuté de 98 millions en 2009, passant ainsi à 925 millions de personnes.

Oxfam qui se réjouit de cette baisse, ‘’la première depuis 15 ans’’, explique qu’elle est due aux deux bonnes années de récoltes ayant récemment entraîné une baisse des prix alimentaires, et non pas aux démarches de politique visant à s’attaquer aux causes profondes de la faim dans le monde.

’’Toute baisse de la faim dans le monde est une bonne nouvelle, mais cela ne signifie pas que la crise alimentaire est terminée. 925 millions de personnes souffrant de la faim, est tout aussi scandaleux’’, a déclaré Jeremy Hobbs, directeur d’Oxfam international cité dans le rapport.

Selon M. Hobbs, ‘’cette baisse tient plus à la chance qu’à de véritables actions contre la faim dans le monde’’.

‘’Si les gouvernements ne s’attaquent pas aux causes profondes de la faim, comme la volatilité des prix, des décennies de sous-investissement dans l’agriculture et les changements climatiques, une nouvelle crise alimentaire mondiale pourra survenir à n’importe quel moment’’, ajoute M. Hobbs.

Les dirigeants du monde doivent se retrouver, du 20 au 22 septembre prochain, à New York pour passer en revue les progrès des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), notamment l’objectif 1 qui vise à réduire de moitié la faim d’ici à 2015.

Oxfam appelle les dirigeants à soutenir le développement d’une stratégie globale d’action contre la faim dans le cadre plus large d’un plan de sauvetage des OMD.

L’organisation invite également à soutenir le développement de plan nationaux d’action pour réduire la faim, et à développer les politiques globales indispensables pour s’attaquer aux menaces profondes qui planent sur la sécurité alimentaire.

‘’Un plan plus large sur les OMD doit inclure la lutte contre la faim dans le monde. Nous ne pouvons pas exiger d’une mère de famille qu’elle choisisse entre nourrir ses enfants ou les envoyer à l’école. Nous ne pouvons pas nous permettre de laisser un seul OMD sur le bord de la route’’, conclut Jeremy Hobbs.

NMS/ADC

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 984 fois
OXFAM


Nouveau commentaire :

Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance