Recherche

Un projet d'appui à la commercialisation du bétail lancé à Tambacounda



Tambacounda, 11 fév (APS) - Le Projet d’appui à la productivité de l’élevage dans les systèmes agro-pastoraux au Sénégal (PAPE-Sénégal), branche sénégalaise d'un projet sous-régional dédié à la commercialisation du bétail, a été lancé lundi à Tambacounda (Est), à l'occasion d’un atelier.

Le PAPE-Sénégal, lancé pour une durée de deux ans, représente au Sénégal le Projet régional d’appui à la productivité de l’élevage en Afrique de l’Ouest (PRA), qui est financé par l’Agence française de développement (AFD), l’Union européenne (UE) et le groupe Air France. Ces bailleurs financent le projet par l’entremise de l'ONG internationale Acting for life (AFL).

Selon ses promoteurs, le PAPE-Sénégal sera mis en œuvre par le Groupe d’action pour le développement communautaire (GADEC) et l'ONG Ared, spécialisée dans la formation, au Sénégal. Ces deux structures sont associées au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) de France et à Adissah, une ONG malienne.

"Ce projet […] s’inscrit dans la dynamique de développement de notre pays, mais également d’intégration sous-régionale parce qu’il s’agit bien d’un projet qui a démarré depuis quelques années dans d’autres pays, dont le Mali, le Burkina Faso et le Bénin", a expliqué Alassane Guissé, secrétaire exécutif du GADEC, lors de l'atelier de lancement de l'initiative au Sénégal.

Des responsables d’associations d’éleveurs de la région de Tambacounda et du Mali -de Kayes notamment, où le projet est en cours d'exécution-, des élus locaux et des chefs de services techniques d'élevage et d'agriculture ont pris part à l'atelier de lancement du PAPE-Sénégal.

Un projet similaire à celui lancé à Tambacounda est mis en œuvre dans la région malienne de Kayes, depuis deux ans, dans l'Est du Burkina Faso, au Nord du Bénin et dans le Nord du Togo, dans le but de "renforcer les systèmes agropastoraux" par l’appui à la commercialisation du bétail, a indiqué Arnaud François, coordinateur du PRA-Acting for Life dans un discours lu à son nom par le directeur d’Ared, Mamadou Ly.

"C’est cette année que nous avons la chance d’accueillir cet important programme dans notre région (Tambacounda) qui a de grandes opportunités dans le domaine agro-sylvo-pastoral", a dit M. Guissé. Il a indiqué, en marge de la cérémonie de lancement du projet, que le coût du projet reste à finaliser et s'élève à 40 voire 50 millions de francs CFA.

Ce programme mettra l’accent sur un aspect "important" de l’élevage, à savoir l’appui à la commercialisation du bétail, a-t-il expliqué. Selon lui, la finalité du bétail pour les pasteurs est d’augmenter leur revenu, d’améliorer leurs conditions de vie et de contribuer au développement économique et social du pays.

"Cela […] ne peut passer que par une bonne productivité de cet élevage, une bonne commercialisation du bétail", a-t-il ajouté, relevant que le projet prend en compte, en plus de la commercialisation, l’alimentation du bétail, la santé animale, la sécurisation de la production et le transport.

Il souhaite que les bénéficiaires et partenaires du projet dans la région de Tambacounda lui apportent une "contribution de qualité". Le PAPE-Sénégal sera mis en œuvre sur le long du corridor Dakar-Bamako, de Koumpentoum à Kidira, a indiqué le responsable du GADEC, en marge de l'atelier.

"C’est pourquoi nous demandons aux maires et aux présidents de communauté rurale, qui auront à être sollicités dans la mise en œuvre du projet aux côtés des autorités administratives, un accompagnement, en vue de sa réussite totale", a plaidé le secrétaire exécutif du GADEC.

"L’ONG AFL coordonne depuis un an, et pour une durée de 36 mois, le PRA qui est financé par l’AFD, l’UE et le groupe Air France. Ce dernier est à l’origine de la création d’Acting for life", a indiqué le directeur d’Ared, en lisant le discours du coordinateur du PRA-Acting for Life.

Le projet s’inscrit dans une "réflexion prospective et stratégique" sur les enjeux de la filière et rassemble 16 autres partenaires africains et européens, selon le PRA-Acting for life. "Ce projet permettra aux acteurs clés de la filière de production et de mise en marché du bétail d’être en mesure de mener une réflexion stratégique sur les enjeux de la filière, en s’appuyant sur des outils d’animation fonctionnelle", a-t-il poursuivi.

Le projet "permettra aussi d’élaborer des plans d’action dans les régions situées de part et d'autre des frontières des pays concernés et de financer des investissements productifs", selon les partenaires.

La partie sénégalaise du projet sera financée pendant deux ans par la Commission européenne notamment, dans le cadre de son programme "Acteurs non étatiques et acteurs locaux", mais aussi par Acting for Life, à travers son principal bailleur privé, Air France. La troisième année du projet, qui sera consacrée à la mise en œuvre des plans d’action et des investissements productifs, sera financée par l’AFD.

Selon Moustapha Diaw, adjoint au gouverneur de Tambacounda, le projet "vient à son heure" puisqu'il est lancé à un moment où les autorités réfléchissent à l’élaboration d’un code pastoral, un document qui existe déjà dans d’autres pays de la sous-région.

Pendant trois jours, les participants de l'atelier de lancement du projet seront formés à un module élaboré par l'ONG Ared sur la commercialisation du bétail en Afrique de l’Ouest, a indiqué M. Guissé. Ils seront chargés, à leur tour, de dispenser la formation qu'ils recevront à d'autres acteurs de l’élevage, selon lui.

ADI/ESF

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 2109 fois
Elevage


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance