Recherche

Un officiel insiste sur la maîtrise des outils de gestion des fermes



Thiès, 21 juin (APS) - La maîtrise des outils de gestion technique, administrative, commerciale et comptable constitue une condition déterminante pour la réussite du programme Jeunes dans les fermes agricoles (JFA), selon le directeur de cabinet du ministre de la Jeunesse et des Loisirs, Gabriel Luciano Preira.

M. Preira a présidé, mardi à Thiès, la cérémonie d’ouverture de la rencontre de partage des outils de gestion et de pilotage des coopératives et fermes du programme JFA.

Selon lui, l’émergence de jeunes entrepreneurs agricoles requiert, coté de la réalisation d’investissements productifs, un accompagnement multiforme par la mise à disposition d’un paquet de services non financiers.

Il a noté que la démarche du Fonds national de promotion de la jeunesse (FNPJ) s’oriente dans ce sens, avec la mise en place d’un dispositif de financement progressif capable de prendre en charge des besoins de financement diversifiés des jeunes et le développement de programmes structurants d’insertion des jeunes, comme le programme JFA.

M. Preira a souligné que le programme Jeunes dans les fermes agricoles vise la modernisation de 75 fermes des volontaires de l’agriculture (VAGRI) existantes pour la création de 1.500 emplois permanents et 3.000 emplois saisonniers.

La première phase en cours d’exécution, a-t-il souligné, vise 23 fermes agricoles établies dans les différentes régions du Sénégal et qui ont déjà bénéficié d’un financement du gouvernement espagnol pour la modernisation de ces fermes avec une maîtrise de l’eau, la clôture des périmètres et la mise à disposition de matériels d’équipement pour la pratique d’activités agricoles en toutes saisons.

L’officiel a en outre lancé un appel aux jeunes bénéficiaires et superviseurs du programme JFA, à tirer le meilleur profit de cette rencontre et à faire un bon usage des différents outils qui seront mis à leur disposition pour une bonne gestion des coopératives et fermes agricoles.

Luciano Preira a notamment souligné que la concrétisation de cet espoir viendra conforter la conviction du chef de l’Etat, Me Abdoulaye Wade, selon laquelle ‘’la disponibilité de la jeunesse a plus de valeur que les milliards de l’étranger’’.

Pour sa part, Malick Tall Yade a indiqué que cette rencontre ambitionnait d’apporter un ensemble de services non financiers qui ont longtemps fait défaut aux programmes du FNPJ dont il est l’administrateur.

Il a précisé que l’objectif de cette rencontre était d’apporter un encadrement rapproché aux entrepreneurs agricoles face aux difficultés de mise en place d’agrément.

M. Yade a noté que le gouvernement espagnol a financé ce programme du JFA à hauteur de 1,050 milliard de francs CFA pour les 23 fermes agricoles sélectionnées sur les 75 fermes agricoles déjà existantes.

Selon lui, le Programme des nations unies pour le développement (PNUD) a également contribué pour un financement de 600 millions de F CFA, ainsi qu’une contrepartie du FNPJ à hauteur de 100 millions.

L’administrateur du Fonds national de promotion de la jeunesse a rappelé que la mise en place du JFA va faire émerger des entrepreneurs agricoles.

Il a ajouté qu’à l’issue des ateliers de partage des outils de gestion et de pilotage des coopératives et fermes agricoles, à travers le système recherches-actions, il sera également mis en place un réseau de coopératives agricoles pour une meilleure synergie des actions.

Le séminaire sur le partage des outils de gestion et de pilotage des coopératives et fermes agricole, ouvert à Thiès, mardi pour deux jours, a réuni les différents acteurs de 23 fermes agricoles des différentes régions du Sénégal et leurs superviseurs, ainsi que les responsables administratifs du FNPJ et des autorités administratives de la région de Thiès.

BD/SAB

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 782 fois
Agriculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 17
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance