Recherche

UGB : TRENTE LEADERS FORMÉS À LA PROMOTION DU DÉVELOPPEMENT POSITIF DES JEUNES



Saint-Louis, 19 mars (APS) - Une trentaine de jeunes leaders de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (nord) ont bénéficié d’une formation destinée à promouvoir le développement positif des jeunes par l’agriculture à l’initiative de l’Agence américaine pour le développement international (USAID), a appris sur place l’APS, samedi.

"Ce programme a été lancé pour promouvoir le développement positif des jeunes. Il vise à accompagner l’Université Gaston Berger de Saint-Louis dans ses efforts en faveur du développement de la communauté environnante", a déclaré à l’APS, Thomas Archibald, directeur du projet USAID/ERA (Education et recherche en agriculture).

"Il s’agira d’aider l’université à s’impliquer dans le développement des communautés locales. C’est aussi un projet qui vise à promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes à travers un concept des quatre H", a-t-il souligné.

Les activités de formation qui prennent fin le même jour sont délivrées par des formateurs venus des Etats-Unis précisément de la Virginie.

"Quatre H est un concept qui signifie littéralement en français la tête, le cœur, les mains et la santé (Head, Heart, Hands, Health en anglais. C’est une initiative qui pousse les jeunes à faire face à la vie tout en étant utile à leur communauté à travers l’utilisation des moyens disponibles pour transformer leur environnement", a expliqué Bineta Talla Guissé, coordinatrice générale du projet.

"Cette activité déroulée à l’UGB est une opportunité offerte à la communauté universitaire de pouvoir faire bénéficier des connaissances pratiques à la communauté de façon générale", a, pour sa part, réagi Amadou Bocar Bal, directeur-adjoint de l’Unité de formation et de recherches en agronomie, aquaculture et technologies alimentaire de l’UGB.

"L’enseignement principal est qu’il pousse la communauté à travers les jeunes à agir sur le développement à partir de moyens limités et disponibles. Il permet aux jeunes de comprendre qu’on ne doit pas attendre de disposer de tout pour entreprendre quelque chose", a-t-il indiqué.

Le projet USAID-ERA entre dans une dynamique de renforcement des capacités humaines et institutionnelles de ses partenaires au Sénégal en vue d’une meilleure implication dans la lutte contre l’insécurité alimentaire. C’est une initiative qui est une partie intégrante d’un autre projet à plus grande échelle intitulé Feed The Future.

Parmi les objectifs de ce projet qui est déjà intervenu dans d’autres régions et institutions universitaires publiques du Sénégal, figurent la planification de programmes et d’activités adaptés aux quatre H à mettre en œuvre avec les clubs nouvellement formés, lit-on dans son document de présentation.

Le programme porte également sur l’observation et la participation à la mise en œuvre pratique d’initiatives permettant de fournir une "rétroaction formative" aux éducateurs et aux bénéficiaires, souligne le document.

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 102 fois
Agriculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 17
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance