Recherche

Transformation des produits agricoles : La Thaïlande veut installer, à grande échelle, les séchoirs solaires au Sénégal



Entre le Sénégal et la Thaïlande, 35 ans se sont déjà écoulés depuis l’établissement des relations diplomatiques. Pour l’année 2016, marquant cet anniversaire, une nouvelle dynamique de coopération vient d’être enclenchée à travers la transformation des produits agricoles, « pour accompagner le Pse et la politique d’autosuffisance alimentaire », a indiqué M. Prerks Pootawesuke, Premier secrétaire de l'ambassade royale de Thaïlande à Dakar.

« La Thaïlande, en collaboration avec ses partenaires Sénégalais, a opté pour la coopération dans le domaine de l’agriculture en particulier dans les secteurs de la transformation alimentaire des produits agricoles à travers l’installation de séchoirs solaires dont les études ont révélé la pertinence de la valorisation des produits locaux », a déclaré le diplomate. Le premier séchoir solaire de Keur Mousseu, précisément au monastère de ladit localité, mis en fonction le 25 mai dernier, s’inscrit dans cette politique. « Cela démontre clairement la volonté du gouvernement de Thaïlande de s’engager dans les projets de développement du Sénégal », a indiqué le Premier secrétaire de l’ambassade Thaï. Le séchoir de type « Parabola Dome », est une innovation Thaïlandaise utilisant l’énergie solaire pour sécher les produits locaux à un moindre coût. Il s’agit d’un transfert de technologie « pour accompagner le Sénégal dans ses efforts de développement humain durable, en encourageant les communautés locales à prendre part au processus, y compris le transfert et le savoir-faire, afin qu’elles puissent se l’approprier pour le bon fonctionnement du séchoir qui devrait mener à un développement durable et de meilleures conditions de vie ». En 2015, des experts sénégalais s’étaient rendus à Bangkok pour une visite d’études. L’ambassade royale de Thaïlande à Dakar avait convié, à cette visite, des agents de l’Institut de technologie alimentaire (Ita), des représentants du Fonds national de développement agro-sylvo-pastoral (Fndasp) et des opérateurs de la transformation alimentaire de Ziguinchor.

Une technologie conçue pour une meilleure conservation
« Ce voyage d’études a permis non seulement un partage d’expériences de la technologie solaire du séchage de fruits mais aussi la découverte, par le groupe de Sénégalais, du séchoir solaire de type Parabola Dome qui est une création du Pr Serm Janjai, du département de physique de l’université Silpakorn en Thaïlande », a indiqué le diplomate.

L’idée de la création d’un séchoir solaire a été motivée par le surplus de la production agricole auquel faisait face la Thaïlande dans les années 1978-79. Cela avait poussé les experts thaïlandais à se pencher sur l’énergie solaire. « En 1986, en collaboration avec l’Institut de technologie de Nord Bangkok, un système de séchage solaire du riz a été développé. Les principales activités de recherche étaient orientées sur le séchage solaire, l’expérimentation du rayonnement solaire, l’énergie éolienne et la technologie solaire de concentration solaire. Cette technologie a permis une meilleure conservation de l’excès des produits agricoles dont le séchage naturel, c’est-à-dire à l’air libre était souvent exposé aux risques sanitaires et aux intempéries ».

Au Sénégal, le même phénomène se produit le plus souvent dans les différentes zones de production fruitière et maraîchère, notamment dans la zone des Niayes, la vallée du fleuve, en Casamance. Les producteurs sont souvent confrontés au pourrissement des produits, faute de magasins de stockage, encore moins d’unités de transformation. A Pout, Tivaouane, Keur Madaro ou encore à Diass, par exemple, les braves femmes qui s’activent dans la commercialisation des mangues ou autres fruits, rencontrent les mêmes difficultés avec le surplus de productions. La duplication de ce séchoir est souhaitable dans ces zones précitées. Selon M. Prerks Pootawesuke, l’université de Silpakorn a introduit le dernier prototype du Parabola Solar Dome capable de sécher des produits agricoles d’une quantité de 1.000 kilos. Une technologie largement adoptée par les entrepreneurs et les industriels de la Thaïlande où actuellement plus de 500 séchoirs solaires ont été installés à travers le pays.

Mohamadou SAGNE
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 456 fois
Agriculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 17
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance