Recherche

Thiès : des imams partagent la lutte contre la mendicité des enfants



Thiès, 19 jan (APS) - Le Directeur exécutif du Partenariat pour le retrait et la réinsertion des enfants de la rue (PARER), Cheikh Ahmadou Bamba Diaw, a rappelé samedi à Thiès le rôle des imams dans la stratégies de changement positif de comportement à l'égard des enfants.

‘’Les imams, qui sont des porteurs de décisions, peuvent influer sur la mauvaise pratique de maltraitance et de mendicité des enfants, à travers leurs prêches dans les mosquées et lieux de cultes’’, a-t-il dit.

M. Diaw s'exprimait au cours d'un atelier de partage avec les imams des différentes régions du Sénégal, destiné à offrir une large diffusion de l’argumentaire basé sur le coran pour combattre "la maltraitance et la mendicité des enfants".

‘’Les imams sont des régulateurs de la société et ils sont mieux placés pour porter ce plaidoyer auprès de la cible afin de réduire la pratique de ce fléau de maltraitance des enfants’’, a-t-il noté.

Le PARRER mène depuis 10 ans une campagne de sensibilisation pour le changement de comportement au niveau de 200 villages et villes de tous les départements du Sénégal, a rappelé Cheikh Ahmadou Bamba Diaw.

Selon lui, cette sensibilisation a démarré avec des actions de prévention pour l’application stricte de la loi en vigueur contre la mendicité et la maltraitance des enfants.

‘’Le contexte d’ordre économique et de pauvreté, dont certaines familles sont aujourd’hui confrontées, nécessite l’application d’une bonne stratégie de communication afin d’arriver à des résultats satisfaisants’’, a indiqué le Directeur exécutif du PARRER.

Au nom des imams du Sénégal, Cheikh Ameth Tidjane Djité a soutenu que ces religieux étaient ‘’les véritables relais pour bien mener cette sensibilisation auprès des parents, avec des argumentaires islamiques pour convaincre ces derniers (d'abandonner) cette mauvaise pratique que l’islam interdit formellement’’.

M. Djité a estimé qu’à travers leurs prêches, les imams vont bien s’impliquer afin que cette pratique ne soit menée, ni par les maîtres coraniques, encore moins les parents qui laissent leurs enfants mendier dans la rue pour obtenir la pitance.

L’argumentaire islamique contre la maltraitance et la mendicité des enfants, a pour principal objectif de mobiliser une masse critique de 280 imams au niveau national et dans toutes régions, pour l’atteinte les objectifs fixés.

BD/SAB

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 246 fois
Parrer


Nouveau commentaire :

Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance