Recherche

Tambacounda : un plan d’actions pour le renforcement de la gestion de l’éducation voit le jour



Tambacounda, 3 sept (APS) - Un plan d’actions régional pour le renforcement de la gestion de l’éducation à la base, a vu le jour à Tambacounda, à l’issue d’un forum qui a regroupé pendant trois jours des acteurs du secteur.

‘’Dans le plan d’actions, il y a des rubriques dans lesquelles on peut voir quels sont les principaux enjeux pour booster l’offre de service éducatif au niveau de la région de Tambacounda’’, a déclaré Babacar Mboup, point focal du suivi du Document de stratégie de réduction de la pauvreté (DSRP) au ministère de l’Education.

‘’Des priorités ont été dégagées par l’ensemble des acteurs et des délais d’exécution et de réalisation ont été fixés, des indicateurs qui permettraient de faire un suivi aussi ont été stabilisés’’, a-t-il ajouté à la clôture d’un forum régional.

La rencontre a dégagé des axes tournant autour d’un cadre fonctionnel de collaboration, de coordination et d’ajustement mutuel entre les parties prenantes que sont les autorités déconcentrées, celles décentralisées, les opérateurs économiques et la société civile citoyenne. Ce cadre a été valorisé et crédibilisé par les autorités compétentes, a noté M. Mboup, par ailleurs inspecteur de l’éducation.

Les contraintes liées à la pauvreté, au climat, au mode de vie, aux spécificités de la demande locale en matière d’éducation, de formation, etc. sont prises en charge dans le développement et la gestion des initiatives éducatives prévues dans le plan d’actions.

Des responsables ont été désignés pour évaluer les pas qui auront été franchis d’ici le prochain forum, pour qu’il ne soit pas ‘’une activité de plus’’, a-t-il ajouté. Le forum a permis aux acteurs de l’éducation de réfléchir ensemble et de partager un diagnostic de la situation locale de l’école.

Ce plan d’actions pour le renforcement et la gestion du secteur de l’éducation à la base, qui devrait engager l’ensemble des parties prenantes à ce forum, est une hypothèse de travail visant à imaginer le format d’une nouvelle gouvernance locale du secteur de l’éducation et de la formation, a dit le point focal du suivi du DSRP.

Les capacités des acteurs locaux en matière de gestion intégrée de l’éducation, du développement local tant au plan interne que des relations avec les autres structures ou acteurs, ont été renforcées aux plans politique, institutionnel, technique, entre autres, a dit M. Mboup.

Pour ce qui est des mesures d’accompagnement de ce nouveau cadre de gestion locale de l’éducation, Babacar Mboup a assuré que le ministre de l’Education s’engage à ce que la puissance publique s’exerce dans un cadre réglementaire, à contraindre les agents à aller dans le sens de la nouvelle priorité des autorités. ‘’C’est ça que nous pouvons apporter comme garantie ‘’, a-t-il dit.

Les autres aspects liés au transfert de ressources financières seront résolus à travers des négociations, a-t-il expliqué, précisant que le département de l’Education est ‘’prêt à ce qu’il y ait une gestion financière plus rapprochée’’. Dès lors que l’Etat est garant de l’offre de service en matière d’éducation, ‘’il faut qu’il y ait des garanties, que l’argent puisse (être) au service de l’éducation et de la formation’’, a-t-il conclu.

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1037 fois
Education-Formation


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance