Recherche

Tambacounda : plaidoyer en faveur d'un centre pour diabétiques



Tambacounda, 16 nov (APS) - Le président de l'Antenne régionale des diabétiques de la région de Tambacounda (ARDT) a plaidé samedi pour l'installation d'un centre de prise en charge des diabétiques dans la capitale orientale.

"Si on a un centre de prise en charge des diabétiques, élargi aux autres malades chroniques, la région ne s'en portera que mieux", a indiqué El Hadji Ibrahima Camara, lors d'une cérémonie d'ouverture des activités célébrant la Journée mondiale du diabète au centre de santé de Tambacounda.

Profitant des activités organisées par l'ARDT au centre de santé de Tambacounda et auxquelles avaient pris part des autorités sanitaires, administratives et religieuses, ainsi que des membres de la structure de diabétiques, M. Camara a évoqué le besoin d'une structure de prise en charge pour alléger les souffrances des malades du diabète.

Ce centre (dépistage, soins et conseils) devrait permettre également la création d'un cadre de concertation entre les malades, les médecins et les pharmaciens, afin de trouver des solutions concernant certains médicaments pour lesquels, il n'y a pas de génériques.

Les diabétiques de la région orientale doivent "régulièrement faire près de 1.000 km aller-retour" pour se rendre à l'hôpital Abass Ndao à Dakar, a relevé Elhadji Ibrahima Camara. Ce qui leur coûte cher, compte non tenu des frais de transport qui viennent se greffer aux frais d'analyse et aux médicaments. Cela, alors que "les 80% des diabétiques de Tambacounda sont démunis".

S'ils sont suivis sur place dans un premier temps par des médecins "débordés", les diabétiques sont à un certain stade de leur maladie, référés à Dakar, a expliqué le dentiste à la retraite, qui a été porté récemment à la tête de l'ARDT, une structure de quelque 200 membres.

"Les autres régions comme Thiès, Saint-Louis, Kaolack ont des centres de dépistage et diagnostic, pourquoi pas nous de Tambacounda, alors que nous sommes plus éloignés de Dakar ?", s'est demandé le président de l'ARDT.

''Tout notre combat consiste à demander au gouverneur, au Conseil régional, au maire et à toutes les autorités, de nous aider à disposer d'un centre de prise en charge des diabétiques à Tambacounda'', a-t-il repris.

Juste après sa récente élection à la tête de cette association affiliée à l'Association d'aide et de soutien aux diabétiques (ASSAD), l'instance nationale, Elhadji Ibrahima Camara avait souligné que l'installation d'un centre de prise en charge des diabétiques à Tambacounda était sa priorité.

Il a dit qu'il ne faudrait pas se limiter au dépistage, mais faire en sorte que tout malade dépisté soit pris en charge, jugeant inopportun de créer des besoins non satisfaits.

L'adjoint au gouverneur, Moustapha Diaw, qui présidait la cérémonie, a dit épouser le plaidoyer du président de l'ARDT. Il a suggéré à la structure de consigner le tout dans un dossier qui mentionnera notamment l'effectif des malades voyageant régulièrement à Dakar pour se soigner, pour ensuite, dans un délai raisonnable, venir rencontrer le gouverneur, en compagnie des autorités sanitaires.

"Je pense que si ce dossier est transmis au ministre de la Santé, il pourra trouver des voies et moyens d'améliorer la prise en charge des diabétiques à Tambacounda", a dit Diaw, notant avoir toujours demandé "une discrimination positive" en faveur de la région de Tambacounda, défavorisée dans plusieurs domaines malgré ses potentialités.

Il y avait de l'affluence pour le dépistage gratuit organisé à cette occasion, les 200 fiches prévues à cet effet ayant été épuisées vers les coups de 11 heures, selon M. Camara.

ADI/BK

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 215 fois
Santé


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance