Recherche

Tambacounda:La promotion de la culture à tous les niveaux, orientation politique de l’équipe municipale



Tambacounda, 8 nov (APS) - La nouvelle équipe du Conseil municipal de Tambacounda compte faire de la ‘’promotion de la culture à tous les niveaux’’, l’axe principal de la politique culturelle de la ville, a indiqué le chargé de ce volet au sein du Conseil municipal.

‘’Faire la promotion de la culture à tous les niveaux’’, est l’expression par laquelle Amadou Bâ a résumé l’orientation des nouvelles autorités locales de la ville de Tambacounda en matière culturelle, dans un entretien accordé à l’APS.

‘’On a constaté à notre arrivée que la culture ne bougeait plus, parce qu’il n’y avait pas de politique culturelle’’, a poursuivi M. Bâ qui soutient que ‘’la culture est au début et à la fin du développement’’.

‘’L’affaire tourne autour de la promotion, pour que Tambacounda puisse relever la culture au premier plan’’, a ajouté le benjamin du Conseil municipal qui annonce par ailleurs qu’un partenariat avec la Radiotélévision sénégalaise (RTS) est envisagé pour des émissions à Tambacounda.

C’est ainsi que la commune envisage, a-t-il dit, de créer une troupe théâtrale municipale, un orchestre municipal et un ballet communal, pour représenter la ville lors des grandes manifestations culturelles auxquelles elle est invitée au plan national. Concernant l’orchestre communal, Amadou Bâ indique qu’ ‘’il y en avait, mais il n’y en a plus (et) on ne sait pas où est passé le matériel’’.

‘’On a constaté que Tambacounda participe à de grandes manifestations nationales. On a des problèmes pour sélectionner les troupes devant représenter la ville. Les autorités se voient accuser de favoritisme au profit de tel ou tel groupe relevant d’une ethnie donnée’’, a-t-il expliqué.

Pour monter ces différentes troupes représentatives de la commune, une séance de sélection qu’il a qualifiée de ‘’séance d’audit’’ est prévue pour désigner à travers des compétitions, les membres de ces structures. Différents jurys d’experts dans les domaines concernés se chargeront de départager les artistes, a-t-il précisé.

Deux réunions préparatoires ont été organisées avec les acteurs de la culture, la première ayant enregistré ‘’25 répondants par troupe’’ (artistes plasticiens, rappeurs, musiciens traditionnels et modernes), là où ils ‘’n’ont pas répondu’’ à la deuxième.

‘’On est en train de préparer la séance d’audit’’, a relevé M. Bâ, d’après qui la mise en place de ces troupes est le ‘’seul travail’’ qui occupe à présent la municipalité au plan culturel. Il a justifié l’importance de cette sélection par le fait qu’il y a ‘’souvent des querelles’’ quand il s’agit de représenter la ville lors d’une rencontre.

La ville compte, par ailleurs, faire la ‘’promotion des jeunes talents’’ à travers l’organisation de manifestations culturelles, a-t-il dit.

S’agissant des moyens destinés à la mise en œuvre de cette politique de promotion culturelle, ‘’la mairie a eu à subventionner les associations culturelles à hauteur de 900.000 francs’’ CFA, a relevé M. Bâ. La répartition de cette enveloppe destinée aux 20 associations les plus en vue dans le cadre des fonds de dotation a été assurée par le centre culturel.

‘’Le budget n’est pas encore voté, mais à chaque manifestation, la mairie contribue’’, a indiqué le chargé des affaires culturelles. D’après lui, le montant alloué à la culture s’élève à 5 millions de francs CFA.

La culture bénéficie d’un appui malgré l’état actuel des finances de la mairie où la nouvelle équipe ‘’n’a trouvé que 3 millions’’ dans les caisses, assure Amadou Bâ.

‘’Les recettes ne sont que journalières, mais on fait des efforts’’, note-t-il, avant d’indiquer qu’outre la subvention aux associations culturelles, la mairie accède aux demandes de soutien qui lui sont adressées parfois par des structures lors de manifestations culturelles.

D’après lui, les partenaires de la ville que sont Roche-sur-Yon (France) et Sint-Niklaas (Belgique), récemment en visite à Tambacounda, ont été interpellés sur cette orientation et ont promis, après la réalisation en cours des axes prioritaires que sont l’informatisation de l’état civil et l’assainissement, de ‘’se lancer dans la culture’’.

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1678 fois
Culture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance