Recherche

THIÈS : PLUS DE 12 MILLIARDS DE FRS CFA POUR DES PROGRAMMES DE SANTÉ (MÉDECIN-CHEF)



Thiès, 22 mars (APS) - Le médecin chef de la région médicale de Thiès, Dr Malick Ndiaye a annoncé, mardi, la disponibilité d’une enveloppe de 12, 817 milliards de francs CFA destinée à la mise en oeuvre cette année d’importants programmes de santé.

Les programmes de santé qui seront financés avec cette enveloppe concernent notamment la santé de la mère, du nouveau-né, de l’enfant et de l’adolescent, etc., a listé docteur Malick Ndiaye.

Le médecin-chef de région a ajouté dans la liste, la prévention et la prise en charge de certaines maladies, les programmes de renforcement du système de santé, la gouvernance sanitaire et la prise en charge des groupes vulnérables.

Dr Ndiaye s’exprimait lors de la réunion de présentation de la revue annuelle conjointe (RAC) 2015 présidée par le gouverneur Amadou Sy en présence de tous les chefs de services, acteurs et techniciens de la santé mais aussi des partenaires au développement.

Selon lui, la revue annuelle conjointe constitue un cadre privilégié d’échanges et d’évaluation de la politique de santé entre les autorités administratives, les collectivités locales, les partenaires et les autres acteurs du secteur de la santé.

Citant les points forts, le médecin chef a relevé la contribution des comités de santé dans le recrutement du personnel, l’augmentation du nombre de centres adolescents, la baisse de la morbidité palustre, l’application correcte des normes et protocoles de PEC (diarrhée, paludisme, VIH), la bonne couverture en mutuelles de santé, etc.

Toutefois, le médecin-chef de région a relevé parmi les points à améliorer, la baisse du taux de succès thérapeutique de la tuberculose, celle de la prévalence contraceptive, le déficit en personnel qualifié par endroit, etc.

La revue annuelle conjointe a recommandé la mise en place de comités départementaux d’harmonisation des interventions, le renforcement de la coordination entre acteurs pour la gestion de la référence et la recherche des abandons.

Il a été également retenu la nécessité d’améliorer la carte sanitaire de la région par la construction d’un deuxième centre de santé à Thiès et à Pire et de doter toutes les maternités des postes et centres de santé de coins du nouveau-né fonctionnels (aspirateurs).

La région de Thiès souffre d’un déficit persistant en ressources humaines malgré les efforts déployés par l’Etat et les comités de santé, a souligné Dr Ndiaye.
Il a informé que Thiès ne dispose que de 92 médecins —un pour 20.500 habitants—, 260 infirmiers d’Etat —un pour 7254 habitants— et 216 Sages-femmes d’Etat —une pour 8.731 femmes en âge de reproduction.

BD/PON

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 106 fois
Santé


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 11
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance