Recherche

TAMBACOUNDA Oromin Jvg dote le centre hospitalier d’une morgue ultra moderne



Les nombreux désagréments causés par des pannes fréquentes dues à la vétusté de la morgue du centre hospitalier régional de Tambacounda sont depuis ce mercredi devenus un mauvais souvenir. La compagnie minière Oromin JVG vient de doter cette structure hospitalière d’une morgue ultra moderne de dernière génération au grand bonheur des populations et des autorités administratives et locales de la région.

Deux chambres froides négatives de quatre tiroirs chacune et un groupe électrogène de 65 KVA d’un coût de 30 millions de francs CFA hors taxe, c’est le don fait par la compagnie minière Oromin JVG au centre hospitalier régional de Tambacounda.

C’est sur la base d’une requête faite par le directeur de l’établissement au ministre de l’Energie et des Mines à l’époque, que le directeur des Mines et de la Géologie s’est personnellement impliqué pour trouver une solution à cette épineuse question qui hantait le sommeil des autorités de l’hôpital et celui des populations surtout riveraines de la structure de santé. « La vétusté de la morgue qui avait des chambres froides positives nous agaçait énormément.

Comme la région de Tambacounda est à la croisée des chemins et que les accidents de la circulation sont fréquentes avec malheureusement des cas de pertes en vies humaines dont des individus non identifiés, il était devenu plus que jamais nécessaire de trouver une alternative durable au problème de la décomposition des corps qui ne pouvaient attendre plus de 5 jours.

Or, en seulement 5 jours, il nous est impossible d’identifier ces corps et de délivrer des certificats aux fins d’inhumation. C’était affreux et difficilement supportable. C’est pourquoi, quand nous avions eu vent de la possibilité de bénéficier du Programme Social Minier, nous avons tout de suite sauté sur cette opportunité en adressant une correspondance et un dossier dans ce sens au ministre de l’Energie et des Mines à l’époque, qui n’a pas tardé à accorder une suite satisfaisante à notre requête qu’il a répercutée à la compagnie Oromin JVG.

Celle-ci s’est tout de suite exécutée après plusieurs missions de terrain, et c’est le lieu pour moi de la remercier vivement, mais aussi remercier du fond du cœur le directeur des Mines et de la Géologie qui a orchestré tout cela », a expliqué le directeur de l’hôpital, visiblement soulagé. Cheikh Sidi Ahmed Bécaye Niasse assurera qu’un bon usage sera fait de cette morgue et que son entretien se fera comme cela se doit. Le groupe électrogène qui va rendre autonome la morgue, servira également à alimenter les services sensibles de l’hôpital comme le bloc opératoire et la réanimation.

L’importance du geste d’Oromin JVG sera souligné avec insistance par le gouverneur de la région de Tambacounda qui n’a pas manqué de relever les efforts fournis dans ce sens par le directeur de l’hôpital. Gabriel Ndiaye ira même jusqu’à lancer un appel au dialogue et à la réconciliation au personnel de l’hôpital dont une partie avait enclenché un mouvement d’humeur contre le directeur de l’hôpital.

Lui, tout comme le maire de la ville, laisseront entendre que tout le monde retrouvera son sommeil tellement que le problème de la morgue du centre hospitalier régional était devenu un casse tête chinois.

D’ailleurs l’édile de Tambacounda profitera de cette occasion pour poser le problème du manque de corbillard dans sa ville, lequel pourrait selon lui trouver une solution, toujours dans le cadre du Programme Social Minier dont l’exécution a permis à Oromin JVG de réaliser l’extension, l’équipement et la dotation en véhicule du lycée technique, minier et industriel de Kédougou, d’octroyer des bourses étrangères à des élèves de Kédougou, de doter en fournitures scolaires des écoles des villages impactés par le projet minier, de réaliser ou de réhabiliter des ouvrages hydrauliques, de construire et d’équiper des postes et des cases de santé, de mener de vastes campagnes de lutte contre le paludisme et le VIH/Sida, de fournir en matériel agricole des villages situés aux alentours du projet or de Golouma d’Oromin JVG et d’appuyer les groupements de femmes en termes d’allègement des travaux et d’activités génératrices de revenus.

Maintenant que la compagnie est rachetée par Teranga Gold Corporation, la seule entreprise en phase d’exploitation industrielle de l’or, tous espèrent que la transition sera vite faite et que les communautés continueront d’entrer dans les bonnes grâces de cette compagnie.


Boubacar TAMBA
Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 232 fois
Santé


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance