Recherche

TAMBACOUNDA / EDUCATION / TROISIEME GENERATION L’Usaid/Paem outille les femmes leaders

Une trentaine d’enseignantes officiant dans l’académie de Tambacounda sont formées par l’USAID/PAEM aux différents styles du leadership féminin. La session de trois jours bouclée ce samedi est destinée, entres autres, à la promotion de leur carrière à partir de repères bien déterminés.



Pour un enseignement de qualité, le projet USAID/PAEM s’arrache les cheveux depuis maintenant près de cinq ans. Après les chefs d’établissements et les professeurs des collèges de proximités maintes fois formés, qui aux techniques modernes d’administration et de gestion, qui aux dernières recettes pédagogiques en vogue, c’est au tour des femmes enseignantes officiant dans ces établissements de suivre une session de formation en leadership féminin. Selon Mme Rokhaya Ndoye la responsable nationale de la mobilisation communautaire au sein du projet, « il s’agit essentiellement de les outiller afin qu’elles puissent devenir des leaders surtout dans le combat pour la scolarisation et le maintient des filles, mais aussi la promotion de leur carrière à partir de repères spécifiques ».

Différents styles du leadership conçus comme étant une série de valeurs leurs sont inculquées. Celles passées en revue ont trait essentiellement au tour de la combativité, de la discrétion, du caractère, de la patience, de la collaboration, du rejet des idées préconçues, de la correction entre autres. Ces bâtisseuses de conscience sont invitées à s’inspirer de l’exemple de femmes modèles comme la célèbre Gaye Barka Sy de Youpé Hamady, l’une des rares femmes chefs de village, Fatou Diop la présidente régionale du comité Scofi, ou encore Mmes Diamé Oumou Sakho point focal du réseau « Siggil Jigeen » et Rose Monteil, médecin chef du district sanitaire de Tambacounda. Cette initiative de l’USAID/PAEM est fortement saluée par les femmes leaders de la troisième génération qui en demandent encore, parce que pertinemment convaincues qu’elles ont à y gagner à tout point de vue.

Toute la communauté éducative des régions de Tambacounda et Kédougou tient comme à la prunelle de ses yeux à ce que cette option prise par la coordination du projet consistant à miser sur la qualité, soit davantage renforcée, faute d’être pérenne. Cette session de formation des femmes leaders de la troisième génération a été agrémentée par la très belle prestation de la troupe théâtrale du collège de Quinzambougou qui atteste encore une fois que cette quête et culture de l’excellence est devenue un catéchisme dans les établissements moyens des régions de Tambacounda et Kédougou.

Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 805 fois
GENRE


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 12
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance