Recherche

Signature d’une convention de financement d’infrastructures et d’équipements maritimes



Dakar, 29 sept (APS) - Le ministre d’Etat Karim Wade et l’ambassadeur de Corée, Hyung Kuk Kim ont signé jeudi à Dakar une convention de financement du Projet de mise en place d’infrastructures et d’équipements maritimes (MIEP), d’un montant total de 24 milliards de FCFA, a appris l’APS de source officielle.

La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre de l’Economie maritime, Khouraichi Thiam, des parlementaires, des gouverneurs des régions de Ziguinchor, Kaolack et Fatick ainsi que de plusieurs autres personnalités.

Financé par le Fonds coréen de la coopération pour le développement économique (FCDE), une branche d’Eximbank, ce projet va contribuer au désenclavement de la région naturelle de la Casamance.

Le concours est accordé à des conditions très favorables avec une durée de 40 ans et un taux d’intérêt de 0,01% différé 15 ans, selon la même source.

Il a pour but de renforcer la desserte maritime Dakar – Ziguinchor via Foudiougne et Ndakhonga par la mise en circulation de deux navires de dernière génération, a indiqué le ministre de la Coopération internationale.

Selon lui, le projet va favoriser le développement des régions concernées (Fatick, Kaolack et Ziguinchor) tout en renforçant l’intégration sous-régionale, particulièrement avec les pays limitrophes (Guinée Conakry et Guinée Bissau).

‘’Le président de la République a particulièrement insisté pour que le coût du transport appliqué dans l’exécution de ce projet soit faible’’, a dit Karim Wade avant de saluer la coopération qui lie le Sénégal à la Corée.

Abondant dans le même sens, l’ambassadeur de la République de Corée au Sénégal s’est dit confiant que les retombées économiques et sociales de ce projet seront à la hauteur des attentes des acteurs du secteur maritime et des populations des régions concernées.

Khouraichi Thiam a remercié le ministre d’Etat Karim Wade ‘’pour son appui constant et sans faille en vue de la réalisation de la volonté du chef de l’Etat de faire du Sénégal un hub maritime’’.

Il a indiqué que le transport maritime constitue le moyen le moins polluant et le moins cher par tonne de marchandise transportée. Selon lui, le transport de près de 8 milliards de tonnes de marchandises par an, ce qui représente plus de 90% du trafic mondial.

SAB


Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 833 fois
Economie maritime-Pêches-aquaculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance