Recherche

Signature d’un accord de pêche sénégalo-russe : Pour une meilleure sécurisation des eaux sénégalaises



Entre la Russie et le Sénégal, l’heure est aux partenariats. Un accord de pêche a été signé entre les deux pays lors d’une visite effectuée en Russie, du 7 au 9 février dernier, par le ministre des Affaires étrangères du Sénégal. Cet accord vise une meilleure sécurisation des eaux sénégalaises.

La coopération entre la Russie et le Sénégal se porte bien. Les deux parties ont procédé à la signature d’un accord de coopération en matière de pêche. Un accord qui est parti pour rendre les eaux sénégalaises plus productrices, en les dotant d’une sécurisation favorable à l’éclosion des ressources maritimes. ‘L’accord établit les principes de la coopération en matière scientifique, technique et économique entre les deux pays et permet de mettre en œuvre immédiatement les dispositions prévues en ce qui concerne la formation des Sénégalais en Russie, la surveillance satellitaire’, note le communiqué ayant sanctionné l’audience accordée par le chef de la diplomatie russe à son homologue sénégalais. Ledit accord prévoit également l’envoi d’un bateau russe pour des opérations de recherche avec des chercheurs sénégalais, et surtout l’organisation d’un système de contrôle contre la pêche illicite non déclarée et non réglementée. Cette dernière pratique cause d’énormes ennuis à la pêche sénégalaise et devrait considérablement améliorer les performances de nos eaux.

La visite du ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères a également été l’occasion pour les deux pays de signer d’autres partenariats dans plusieurs domaines, notamment la culture. C’est ainsi que Me Madické Niang a signé avec M. Alexandre Avdeef, ministre de la Culture de la Fédération de Russie, un mémorandum d’entente qui porte sur le renforcement de la coopération dans les domaines de la musique, du théâtre, du cinéma et des arts visuels. Le ministre russe de la Culture a exprimé la disposition de son pays à offrir une formation aux étudiants sénégalais dans le domaine de la culture. Dans le domaine du commerce également, plusieurs perspectives se dessinent avec, note le communiqué, ‘l’engagement pris par les deux parties de favoriser les échanges, à travers un renforcement des relations entre les Chambres consulaires des deux pays et l’organisation de forums pour les hommes d’affaires sénégalais et russes, entre autres initiatives. Une opportunité à exploiter par le Sénégal, qui pourra bénéficier de l’exonération de droits de douane pour l’entrée de ses produits en Russie’.

Le secteur des mines aussi a occupé une large place dans ces accords de partenariat. Madické Niang a informé son homologue russe de la résolution prise par le Sénégal pour mettre en exergue sa vocation minière, en lui indiquant tout l’espoir qu’il fonde sur un appui de la Russie, compte tenu de son potentiel important dans ce domaine. Madické Niang a invité la partie russe à engager les négociations pour la signature d’un accord dans ce secteur. Des mesures destinées à renforcer la coopération entre le Sénégal et la Russie, ont été annoncées à cet effet par la partie russe : Augmentation substantielle du nombre de bourses offertes par le gouvernement russe aux étudiants sénégalais, création d’un Centre d’études de la langue russe au Sénégal et appui en matière de formation avec des stages pour les militaires sénégalais.

COOPERATION INTERNATIONALE : Le Sénégal prêt à appuyer la Russie pour une présence au sein de l’Oci

Permettre à la Russie de jouir d’une présence plus dynamique au sein de l’Oci est la promesse faite par le ministre Madické Niang à son homologue russe, lors de sa visite dans ce pays. Selon le ministre sénégalais des Affaires étrangères, le Sénégal est disposé à accompagner la Russie en ce sens. Auparavant, le chef de la diplomatie russe a souligné l’intérêt tout particulier que son pays porte à l’Oci en tant qu’observateur et a formulé le souhait de voir la Russie jouer un rôle plus important au sein de l’organisation islamique. M. Lavrov a, par ailleurs, fait mention du succès retentissant du Sommet de Dakar en relevant, à l’occasion, l’attachement de son pays au dialogue interreligieux. La résolution des conflits en Afrique, avec un accent particulier sur la situation en Côte-d’Ivoire, a aussi occupé une partie importante dans ces discussions.

Amadou NDIAYE
Wal Fadjri

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 933 fois
Economie maritime-Pêches-aquaculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance