Recherche

Sédhiou : Un outil pour réduire la fracture numérique dans la région

Deux mille quatre cents Sédhiois ont pris d’assaut le Centre de recherche et d’essais de leur ville, dans le souci de s’initier aux technologies de l’information et de la communication. Ce centre qui est aussi ouvert aux agents de l’administration et des communautés rurales pour leur formation, a été inauguré samedi dernier par le ministre de l’Enseignement supérieur. Il propose, en outre, une formation en micro-jardinage et dans le domaine de l’énergie solaire.



(Correspondance) - La maîtrise de l’outil informatique est devenue indispensable et la région de Sédhiou ne veut pas être laissée en gare par le train de l’histoire. Et elle a bénéficié de l’implantation d’un Centre de recherche et d’essais (Cre), à l’instar des régions de Dakar, Thiès et Saint-Louis. Son objectif est de mettre la technologie au service des populations, surtout celles les plus démunies, a soutenu Amadou Tidiane Bâ, le ministre de l’Enseignement supérieur, des Universités, des Centres universitaires régionaux et de la Recherche scientifique.

Le Cre de Sédhiou a déjà enregistré, depuis les journées portes ouvertes de janvier 2011, deux mille quatre cents inscrits toutes catégories socioprofessionnelles confondues (élèves, enseignants, fonctionnaires, coiffeuses, artisans, Associations sportives et culturelle Sportives et Culturelles, groupements de femmes, imams…) dans les domaines des technologies de l’information et de la communication, de l’énergie solaire et du micro-jardinage. Parmi ces inscrits, huit cent soixante-cinq personnes ont déjà bénéficié d’un encadrement dans le domaine des Tic, dont l’imam ratib de Sédhiou, vingt-cinq personnes en provenance des neuf communes de la région ont été formées à l’utilisation des cuiseurs solaires, quarante-cinq autres ont bénéficié d’un encadrement en micro-jardinage. Le ministre de l’Enseignement supérieur a aussi invité les autorités de l’administration territoriale et des collectivités locales de la région à profiter de la présence du Cre pour, au besoin, assurer la formation initiale ou le perfectionnement de leurs agents.

Mais les trente-cinq ordinateurs qui sont présentement disponibles au Centre de recherche et d’essais de Sédhiou, ont été jugés dérisoires, au regard de l’engouement suscité par ce projet. Le ministre a toutefois tenu à rassurer sur la disponibilité du chef de l’Etat à étoffer le parc d’ordinateurs du Cre. La ville de Sédhiou devra aussi bénéficier d’une connexion wi-fi (sans fil) sur un rayon de 2 km autour du Fort Pinet Laprade, le bâtiment qui abrite le Cre. Une initiative qui a été saluée par beaucoup de Sédhiois, mais qui risque de porter un sacré coup à l’initiative privée, particulièrement aux gérants des cybers-café.

Dans le cadre de la décentralisation de cette initiative du chef de l’Etat, Ziguinchor, Kédougou et Matam se positionnent comme étant les prochains bénéficiaires de ces Centres de recherche et d’essais, a annoncé le ministre de l’Enseignement supérieur, des Universités, des Centres universitaires régionaux et de la Recherche scientifique.

Robert DIANDY
Wal Fadjri

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1494 fois
TIC et Développement local


Commentaires articles

1.Posté par Cheikh SY le 28/10/2011 12:49
L'acces aux TICs aux populations surtout a ceux d'un milieu defavorise est une question fondamentale a regler!!! Cela contribue a leur ouverture au monde et meme contribuer de facon positive a leurs activites economiques. Juste pour dire l'importance de s'approprier des TICs reflete un avantage concurrentiel et une valeur ajoutee a la competivite a la population active. Contribuant ainsi a la valorisation de competences, il reste cependant a les encadrer de facon durable afin que ces actions ne soient pas vaines.

2.Posté par Diop le 16/12/2012 16:21
Bonjour. S'il vous plait quelqu'un peut il m'aider en me donnant l'adresse (lieu, adresse postale, email) de l'Agence Nationale de l'Aménagement du Territoire - ANAT. Ça fait longtemps que je cherche, je n'arrive pas à trouver. C'est quand même extraordinaire qu'une aussi "grande" agence n'ait même pas de site internet !

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance