Recherche

Saint-Louis : le Préfet demande d'impliquer l'ONAS dans un projet financé par Toulouse



Saint-Louis, 26 avr (APS) - Le préfet de Saint-Louis, Serigne Mbaye, a invité le maire de cette ville, Cheikh Bamba Dièye, à impliquer les services techniques, notamment ceux de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (ONAS), dans le déroulement du projet d’assainissement des quartiers Diamaguene et Djoloffène-Nord, dont il a présidé le lancement vendredi.

‘’A l’endroit de la mairie que nous félicitons pour cette initiative dans un secteur qui n’entre pas dans le domaine des compétences transférées, nous demandons d’impliquer, dès le départ, les services techniques de l’ONAS pour une réussite du projet’’, a dit M. Mbaye.

Ce projet est financé à hauteur de 400 millions de francs CFA par la ville de Toulouse (France) et va permettre à 600 familles de voir leur cadre de vie amélioré.

Le Préfet a également invité les populations à s’approprier ce projet, remerciant la commune pour avoir pris en charge ce secteur et anticipé l’action de l’Etat qui avait en ligne de mire un tel projet.

Aux partenaires toulousains, il a demandé d’étendre le programme aux autres entités de Djoloffène, qui ont besoin d’un environnement assaini.

Le maire de Saint-Louis, Cheikh Bamba Diéye, a remercié ses partenaires de Toulouse, qui ne cessent d’accompagner la commune dans des secteurs aussi variés que l’assainissement, le transport avec l’octroi de bus climatisés affectés aux élèves, la culture, etc.

Il a estimé que l’assainissement est un droit constitutionnel et mérite une prise en charge par les collectivités qui sont les premières à être interpellées en cas de manquement.

Le Directeur général de l’Agence de développement communal (ADC), Demba Niang, est revenu sur l’approche participative qui a guidé ce projet.

‘’Il y a trois ans, un forum a été organisé à la chambre de commerce. Le quartier de Diamaguène avait placé au rang de priorité, et nous avons soumis la requête de financement à la ville de Toulouse qui l’a acceptée’’, a expliqué M. Niang.

Selon lui, ce projet va créer 900 emplois et injecter 100 millions de francs CFA dans les quartiers ciblés.

Au nom de la ville de Toulouse, le conseiller municipal chargé de la coopération internationale, Romain Cujives, s’est réjoui des relations nouées depuis l’aéropostale avec Saint-Louis.

Il a mis l’accent sur la bonne entente entre les deux villes qui ont permis, entre autres, aux femmes transformatrices de recevoir des séchoirs solaires qui vont leur permettre d’augmenter leurs revenus.

AMD/ASG

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 234 fois
Coopération Décentralisée


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance