Recherche

SYSTÈME FINANCIER DÉCENTRALISÉ : Mise en place d’un centre de traitement informatisé



Un projet de création d’un centre de traitement informatisé est en cours au Sénégal. L’ambition est d’informatiser les opérations des systèmes financiers décentralisés (Sfd) à Dakar et à l’intérieur du pays.

Le ministre de la Famille, de Sécurité alimentaire, de l’Entreprenariat féminin, de la Micro finance et de la Petite enfance, Ndèye Khady Diop, a présidé, avant-hier à Dakar, la cérémonie de lancement du projet de création d’un centre de traitement informatisé (Cti) pour les systèmes financiers décentralisés. C’est un projet novateur qui cherche à contribuer à la modernisation du secteur de la micro finance au Sénégal. Il permettra à de petits systèmes financiers décentralisés (Sfd) du milieu rural et de petits réseaux d’être informatisés et ne plus avoir à s’entourer d’une équipe d’informaticiens pour soutenir cette fonction. Partant des défaillances de certaines institutions isolées et émergentes en matière de système d’information, Mme Diop estime que c’est un projet qui vient à son heure. « Le Cti intervient dans un contexte marqué par la volonté de l’Etat, en rapport avec les partenaires, de moderniser le secteur de la micro-finance, en mettant un accent particulier sur la recherche de la viabilité et la pérennisation des systèmes financiers décentralisés (Sfd) », a-t-elle indiqué. Se réjouissant du fait que le Cti ait déjà permis l’informatisation de trois mutuelles d’épargne et de crédit et la signature de contrats avec six autres Sfd dont deux institutions émergentes.

« Toutes les opérations financières des Sfd sont compilées, traitées et analysées confidentiellement et en toute sécurité par les employés du centre », a fait savoir le directeur des programmes dudit projet, Yves Boily.

Lancé dans plusieurs autres pays, le centre de traitement informatisé devrait permettre, dans les cinq années à venir, l’informatisation de 36 Sfd dans la région de Dakar, sur l’axe nord (Saint-Louis/Louga) et dans l’axe sud.

Les bénéficiaires du projet sont choisis à la suite d’un processus rigoureux de sélection par un comité de gestion dans lequel siègent la direction de la micro-finance, l’association professionnelle des Sfd et le chef de projet du Cti.

Le projet est cofinancé par l’Agence canadienne de développement international (Acdi) et la société de développement international Desjardins (Did) pour une valeur de 2,5 milliards de FCfa.

Maguette GUEYE
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 2937 fois
MICRO-FINANCE


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance