Recherche

SUPPRESSION DES CONSEILS REGIONAUX Me Oumar Youm rassure les travailleurs



Face à la presse hier, vendredi 7 février, le ministre de l’Aménagement du territoire et des Collectivités locales, Me Oumar Youm, a fait le point sur l’état d’avancement de l’acte 3 de la décentralisation . Il a profité de l’occasion pour rassurer les travailleurs sur leur sort après la suppression des conseils régionaux.

Pour répondre à ceux qui soutiennent qu’avec l’Acte III de la décentralisation les personnels régionaux vont perdre leurs emplois, Me Oumar Youm, ministre de l’Aménagement du territoire et des Collectivités locales, a fait savoir que la suppression du conseil régional n’entrainera pas de perte d’emplois pour les conseils régionaux. Il s’exprimait hier, vendredi 7 février, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue dans les locaux de son ministère. Selon lui, « la suppression des conseils régionaux est au contraire une opportunité de création d’emplois à travers les 42 conseils départementaux et 385 conseils municipaux qui vont naitre de la communalisation intégrale ».

A ce titre , il indique que toutes les dispositions nécessaires sont prises pour régler le problème des agents des collectivités locales. « Suite à l’audience que j’ai accordée aux membres de l’intersyndicale , mon département a déjà pris les dispositions , à travers une commission Ad Hoc qui travaille sur le redéploiement du personnel des régions et qui permettront de régler les problèmes des agents des collectivités locales une bonne fois pour toute », a –t-il laissé entendre. Et d’ajouter : « mon département a engagé un processus d’audit. L’accent a été mis sur l’identification des agents des conseils régionaux dont le nombre serait environ 1100, d’après les informations fournies par les gouverneurs de régions ».

La coopération décentralisée

Concernant la coopération décentralisée Me Youm a signalé qu’elle restera comme telle . « A cet égard, des mesures sont déjà prises dans le sens de préserver les avantages résultant de la coopération décentralisée, étant précisé que tous les acteurs et partenaires sont déjà informés de cette situation“.

Mieux, il a fait savoir que son conseiller technique en charge de la coopération décentralisée a été instruit de faire la situation sur les conventions existantes entre les collectivités locales sénégalaises et leurs regroupements avec les collectivités locales étrangères.

Me Oumar Youm a également garantit qu’avec cette réforme, les spécificités de chaque commune restent maintenues, notamment sur la gestion des terres, le statut des délégués et des chefs de quartier.


Ndeye Aminata CISSE
Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 310 fois
Ministère de l'Aménagement du territoire et des Collectivités locales.


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance