Recherche

SUBVENTIONS CHINE-SENEGAL : Deux conventions de 28 milliards pour la mobilité et la sécurité



Deux subventions de 27, 5 milliards de Fcfa viennent d’être accordées au Sénégal par la République populaire de Chine. Elles sont destinées au financement de deux importants projets, notamment le renouvellement du parc automobile de transport public et le réseau de sécurité nationale du gouvernement.

Les relations de coopération entre le Sénégal et la République de Chine sont sans entache et la signature hier de deux accords-cadre de financement que le pays de l’Empire du milieu a mis à la disposition du Sénégal en est une parfaite illustration. Parce qu’il s’agit de venir en appui à deux importants projets dans les domaines de l’amélioration de la mobilité urbaine, de la sécurité et de la rapidité du travail de l’administration dans toutes ses formes.

Le premier accord de 11,5 milliards de francs cfa (160 millions de yuans) est destiné à l’introduction d’une chaîne d’assemblage de voitures et de fabrication au Sénégal des bus d’un nouveau modèle pour renforcer la mobilité urbaine de Dakar. Cette technologie chinoise sera transférée à la partie sénégalaise qui sera également aidée pour la formation de son personnel et la création d’emplois.

L’autre prêt préférentiel de 16 milliards de Fcfa (225 millions de yuans) concerne le réseau de sécurité nationale qui va permettre au gouvernement sénégalais d’améliorer les conditions de télécommunication des institutions relevant du ministère de l’Intérieur. Ce réseau va donc renforcer les liens entre Dakar et les administrations et les services de sécurité dans les différentes régions et ainsi accroître l’efficacité du travail afin de mieux assurer la sécurité sociale.

Les différents accords, qui font suite à bien d’autres conventions signées dans le cadre de la coopération économique et technique entre la Chine et le Sénégal, selon le ministre d’Etat, ministre de l’Economie et des Finances, Abdoulaye Diop, traduit l’excellence des relations qu’entretiennent les deux pays. Et, affirme-t-il, l’impact positif déjà ressenti sur tous les projets en cours de réalisation permet aussi un optimiste certain pour les projets bénéficiaires des nouveaux financements.

« La coopération sino-sénégalaise, marquée par la sincérité et basée sur un pied d’égalité, entre dans le cadre d’entraide des pays en développement et s‘avère bénéfique tant pour la Chine que pour le Sénégal », a indiqué Lu Shaye, ambassadeur de la République populaire de Chine à Dakar.

Malheureusement, déplore-t-il, « cette coopération est souvent mal interprétée par certains médiats ». Le représentant diplomatique est également revenu sur les relations de confiance entre son pays et ses partenaires. « La Chine, après avoir construit des projets pour les pays africains, les leur livre toujours avec l’intégrité des dossiers, mais elle n’a pas l’habitude de prendre les autres par la gorge », affirme Lu Shaye.

Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 2586 fois
Transport et mobilité


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance