Recherche

SOMONE : DIMENSION GENRE ET SECTEUR AGRICOLE La budgétisation sensible au genre

Un atelier de renforcement des capacités à l’attention des directeurs régionaux du développement rural, des directions nationales et des projets et programmes a démarré à La Somone depuis le 21 octobre 2008. Il s’articule autour du développement d’une compréhension commune de la Budgétisation sensible au genre.



La démarche fait suite à un protocole signé entre la Direction de l’analyse, de la prévision et des statistiques et l’Unifem qui envisage d’élaborer un rapport sur la situation de la prise de la dimension genre dans les projets et programmes en cours dans le secteur agricole. Elle part d’une intégration de la dimension genre dans les politiques agricoles depuis 2007 traduite à travers sa mise en œuvre au niveau du ministère de l’agriculture pris comme ministère pilote.

Selon Ibrahima Diouck, le secrétaire général du ministère de l’agriculture, l’élaboration du Rapport genre est un pas pour avoir une situation de référence vers une meilleure planification budgétaire. À l’en croire, la voie suivie va donner l’occasion de mesurer les résultats et impacts des affectations de ressources sur les populations.

En outre il a déclaré « Cette initiative de Budgétisation sensible au genre pourrait certainement, contribuer aux objectifs d’équité et d’égalité, de respect effectif des droits des femmes, d’efficacité, de performance, de responsabilité, de transparence en somme de bonne gouvernance ». Il a évoqué la d’orientation agro-sylvo-pastorale dans intervention en son article 54 « L’Etat assure la parité des droits des femmes et des hommes en milieu rural en particulier dans l’exploitation agricole …. ». Il a aussi mis en relief les facilités accordées aux femmes pour l’accès au foncier et au crédit.

Dans cette dynamique, le secrétaire général du ministère de l’agriculture est revenu sur les engagements internationaux du Sénégal pour la promotion des droits des femmes. Ceci pour lui, implique la mise en place de politiques prenant en compte des disparités de genre. Selon lui, le ministère de l’agriculture entend concrétiser la politique agricole articulée à la Stratégie nationale pour l’égalité et l’équité de genre.

La directrice régionale de l’Unifem Cécile Mukubuga a magnifié le partenariat entre la structure qu’elle dirige et la Daps.

Elle a fait part de l’intégration de la dimension genre dans les politiques et programmes agricoles surtout par rapport à l’égalité des producteurs et productrices ,le centre de la stratégie de réduction de la pauvreté ,de la stratégie de la croissance accélérée et la Goana (grande offensive agricole pour la nourriture et l’abondance).Pour elle ,l’atelier qui se tient à la Somone est une première dans l’histoire du Sénégal ,en ce sens que c’est une étape qui met en relief le rôle de pilote et de pionnier du ministère de l’agriculture.

Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 788 fois
GENRE


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 12
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance