Recherche

Radios communautaires : Une charte genre élaborée à l’usage des personnels



La question du genre n’est pas encore maîtrisée par les radios communautaires. Elles manquent encore de réflexes pour stopper ce que Mme Oumy Cantome Sarr, coordinatrice de radio Manooré FM, appelle « stéréotype et préjugés sexistes véhiculés dans les médiats ».

Une session de formation de deux jours a réuni 25 personnes issues de ces radios. Elles ont élaboré une charte genre pour toutes les radios communautaires du Sénégal.

Il reste encore des efforts à faire dans le traitement des informations sur les questions genres et un grand travail à abattre pour combattre les stéréotypes et les préjugés sexistes véhiculés sur l’image de la femme dans les médiats et en particulier au niveau des radios communautaires.

Cette question a fait l’objet la semaine dernière à Dakar, d’un atelier de formation qui a regroupé acteurs des différentes radios communautaires de Dakar. Ces acteurs ont élaboré avec les formateurs de l’atelier la charte genre dans les radios communautaires. L’objectif de cette session de formation organisée par la radio Manooré FM et ses partenaires, avec le concours financier du Programme international pour le développement de la communication (PIDC) de l’Unesco, est de contribuer à une meilleure prise en compte des questions de genre dans les programmes des radios communautaires. Selon Mme Oumy Cantome Sarr, coordinatrice de la radio Manooré FM, « les médiats communautaires en ouvrant plus d’espaces aux femmes et autres couches défavorisées, ont du mal à censurer tout propos allant dans le sens de la dévalorisation de l’image des femmes dans les médiats ». Cette session de formation de deux jours a réuni 25 personnes issues des radios communautaires de Dakar dont plus de la moitie est de Manooré FM dont le slogan est « la voix des femmes ». Elle est animée par des professionnels de la communication, des enseignants du Cesti, des formateurs en questions féminines entre autres. La session entre dans le cadre du renforcement de capacités des agents de la radio Manooré et des autres radios communautaires. Les questions genre doivent être articuler aux collectes et techniques de l’information a mentionné Mme Sarr.

Elle a rappelé que plusieurs formations de genres notamment dans la production radiophonique ont été faites pour le personnel de la radio Manooré FM. Ces formations, se félicite Mme Oumy Cantome Sarr, ont abouti à la création de quatre magazines sur des thèmes d’actualité. Elle cite les sujets du tabagisme, la mendicité, le problème de l’éducation chez les femmes ainsi que l’insécurité dans la région de Dakar.

Mme Oumy Cantome est satisfaite de la charte proposée.

Si les radios communautaires se sont engagées à promouvoir une grille des programmes sensibles au genre, elles doivent aussi éviter la distribution sexiste du travail dans les rédactions (les sujets sociaux aux femmes). Ces radios se sont également engagées à la contribution de la promotion et de la protection des droits de femmes dans leurs productions .

Elles s’engagent à travailler pour donner une autre image à la femme en privilégiant les sujets qui mettent en valeur leur ingéniosité, leur détermination et leur sens des initiatives pour le bien de la famille. Au niveau des instances de direction, les radios communautaires doivent informer le personnel, les comités directeurs, sur les normes internationales en vigueur sur les droits humains et en particulier sur la convention concernant les droits des femmes dont la loi sur la violence faite aux femmes.

Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 860 fois
GENRE


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 12
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance