Recherche

REDUCTION DE LA FRACTURE NUMERIQUE ET MODERNISATION DES OUTILS DE L’ENSEIGNEMENT Le Sénégal étrenne ses premiers TBI

Le Réseau Education pour tous en Afrique section Sénégal (REPTA - Sen) en collaboration avec REPTA France a procédé hier, lundi 25 mai, à Dakar au lancement des Tableaux blancs interactifs (Tbi). Toute chose qui contribue à réduire la fracture numérique et à moderniser les outils de l’enseignement.



Selon le représentant de Repta France Gabriel Cohn–Bendit, initiateur du projet, « Nous voulons d’abord faire bénéficier le tableau blanc interactif qui est un tableau numérique relié à un vidéo projecteur aux personnes exclues du système éducatif ».

En outre, « il permet de projeter des documents variés, (animés ou fixes), de mémoriser des programmes scolaires ainsi que d’’enregistrer des leçons. » Et d’ajouter : « En plus de son usage pédagogique, le tableau permet à ses usagers de se familiariser avec les outils technologiques. » À l’en croire, « Pour le moment, le Sénégal ne dispose que de 7 tableaux qui seront attribués aux enfants exclus du Système de l’éducation formelle ».

Ce qui donnera l’occasion à ces dites cibles de bénéficier de la primauté d’avancées technologiques inédites dans le domaine éducatif au Sénégal. D’après la directrice exécutive d’Enda Joséphine Ouédraogo, « Le Tbi en tant que instrument qui aide à la maîtrise des techniques de l’information et de la communication doit être soumis à nos besoins. » « Il doit être maîtrisé par les populations comme les cellulaires » a-t-elle précisé. Dans ce même ordre d’idées, les membres du REPTA ont décidé d’organiser des séances de démonstration dans les places publiques pour que les populations s’approprient ces innovations.

Cette activité qui entre dans le cadre du programme expérimental des Tableaux Blancs Interactifs (TBI) a permis par ailleurs à 15 formateurs intervenant dans les domaines de l’éducation et provenant des organisations de la société civile, des communautés de base, des collectivités locales, des entreprises du secteur privé ( Adf, Mouvement des éclaireurs de Rufisque, Enda – écopole, Centre de ressources de Rosso) de bénéficier de ce nouveau matériel en plus de la formation qu’ils ont reçue dans le cadre de ce projet expérimental.

Le REPTA est un projet qui vise à faire travailler des acteurs, des ONG et des collectivités territoriales, des entreprises et des institutions afin de mettre en place ou d’appuyer des actions destinées aux populations exclues du système éducatif.

Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 965 fois
Education-Formation


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance