Recherche

RÉDUCTION DE LA FRACTURE NUMÉRIQUE A L’ÉCOLE : Le projet « Sankoré » français lancé au Sénéga



Le ministre de l’Education nationale du Sénégal, Kalidou Diallo, a lancé vendredi dernier, le projet « Sankoré » ou une « révolution du numérique éducatif pour l’Afrique ».

La cérémonie de lancement a eu lieu à son cabinet et a réuni le délégué ministériel français en charge de l’éducation numérique en Afrique, le Pr Albert-Claude Benhamou et son conseiller diplomatique, Barelli Yves. Le projet « Sankoré », du nom de l’université de Tombouctou, s’inscrit dans le cadre de la réduction de la fracture numérique voulue par le président sénégalais, Abdoulaye Wade. Il s’agira de faire, selon le ministre Kalidou Diallo, en sorte pour que « l’informatique à l’école soit une réalité et qu’il y ait une véritable révolution numérique à l’école avec des tableaux interactifs, des ordinateurs en classeLa jonction avec la France, qui devrait pour son projet « Sankoré » ou « l’éducation en partage » injecter 15 millions d’euros par an, s’est faite à partir de l’idée du prés-1à atteindre ses objectifs avant de partir du Sénégal pour rayonner sur le reste du continent. C’est pourquoi nous l’avons demandé de continuer et de réorienter le projet qualité qu’il avait au ministère de l’Education sous forme numérique », a souligné le ministre.La Banque africaine de développement (Bad) consent également à accompagner le Sénégal pour la réduction de la fracture numérique à l’école. Elle devrait donner 500 euros, soit 3 milliards 275 millions de francs Cfa, selon le ministre.

I.K. NDIAYE
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1381 fois
Education-Formation


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance