Recherche

RAPPEL:Sommet d'Africités du 18 au 22 septembre 2006 (Nairobi KENYA)



Communiqué officiel du sommet

La quatrième édition du sommet Africités s’est tenue au « Kenyatta International Conference Center – KICC » de Nairobi, capitale du Kenya, du 18 au 22 septembre 2006.

Placé sous le haut parrainage de Son Excellence Mwai Kibaki, Président de la République du Kenya, ce Sommet Africain des Collectivités Locales a eu pour thème : « Construire des coalitions locales pour la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement au sein des Collectivités Locales Africaine ».

Les sommets Africités sont organisés sous les auspices du Partenariat pour Développement Municipal (PDM). Le premier sommet Africités organisé à Abidjan en 1998 a permis l’émergence des collectivités locales africaines sur la scène régionale et internationale. Le sommet de Windhoek en 2000 a marqué le début de la structuration du mouvement municipal africain et du dialogue panafricain sur la décentralisation et le développement local durable. Le sommet de Yaoundé en 2003 a consacré la mise en place effective de la Conférence Africaine de la Décentralisation et du Développement local (CADDEL) et de Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLUA), chapitre africain de Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU).

Le sommet de Nairobi en 2006 a offert une opportunité unique aux Collectivités locales, aux Gouvernements et aux partenaires, ainsi qu’à tous acteurs de la décentralisation en Afrique, de faire le point sur la mise en œuvre des politiques de décentralisation en Afrique, et des Objectifs du Millénaire pour le Développement au sein des collectivités locales africaines.

Comme les autres sommets, Nairobi a connu un succès indéniable : plus de 3.000 délégués provenant de 80 pays du monde entier dont plus de 350 délégués non africains et 1.300 kenyans ; plus d’un millier de maires, 200 délégués provenant des associations nationales des pouvoirs locaux, une trentaine de ministres africains, plus de 200 représentants des organisations internationales parmi lesquelles la plupart des agences des Nations Unies impliquées dans la mise en œuvre des OMD, une centaine de délégués venant des ONG africaines et internationales, près de 100 universitaires et chercheurs … Citexpo a inscrit 600 exposants.

23 sessions thématiques ont permis de faire le point de la mise en œuvre de chaque objectif, d’analyser les stratégies de mise en œuvre et d’examiner avec chaque acteur potentiel la partition qu’il entend désormais jouer aux côtés des communes africaines.

37 sessions spéciales qui ont abordé des sujets variés qui touchent à tous les domaines de la gouvernance locale et de la gestion urbaine, témoignent de la diversité des réseaux qui œuvrent, aux côtés du PDM et de CGLUA, à la construction du mouvement municipal en Afrique.

Les maires ont souhaité que soient renforcées l’unité et la solidarité nationales entre les Etats Africains pour rendre plus percutante la voix de l’Afrique sur la scène internationale ; ils ont souhaité un approfondissement de la décentralisation en vue d’améliorer la réalisation des OMD et l’accès des populations aux services de base de manière générale, dans le respect des politiques nationales définies par les gouvernements nationaux.

Les ministres ont réaffirmé leur engagement pour la décentralisation et l’accélération du transfert des ressources adéquates pour une mise en œuvre plus rapide des OMD ; ils ont encouragé l’installation dans les collectivités locales, des pratiques qui promeuvent la transparence, la responsabilité et le service aux citoyens. Ils ont pris connaissance des orientations sur la décentralisation en cours de discussion au niveau des Nations Unies et ont envisagé la mise en chantier d’une charte africaine de la gouvernance locale.

Les partenaires techniques et financiers, dans le cadre de la session du dialogue tripartite, ont confirmé leur engagement en faveur de la décentralisation et de la réalisation des OMD. Ils ont souligné leur disponibilité à accompagner la CADDEL et de CGLUA, et se sont engagés à figurer le renforcement de la compétence des autorités locales dans le domaine des OMD parmi les priorités de la coopération internationale en matière d’aide au développement.

Ce sommet a permis aux différents acteurs en présence de faire des recommandations sur les stratégies les plus pertinentes et de prendre des engagements et résolutions en vue de résorber le retard considérable qu’accuse le continent par rapport à la réalisation des cibles des OMD fixés à l’horizon 2015. Un nouveau tournant a été pris par l’engagement des collectivités locales et des autres acteurs à construire des coalitions locales pour accélérer la réalisation des OMD dans les collectivités locales africaines.

Avant que les feux d’Africités 2006 ne s’éteignent, les participants au sommet ont exigé de CGLUA, qui organisera désormais les sommets Africités, de mettre au point un système permanent d’évaluation des recommandations et résolutions desdits sommets, à commencer par celles du sommet Africités 2006.

Nairobi, le 22 septembre 2006

Jean-Pierre Elong Mbassi

Sources:africites.org

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 773 fois
Association des Maires du Sénégal


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 6
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance