Recherche

Protection de l’enfant : une série de manifestations pour relancer le comité départemental



Kaolack, 28 fév (APS) - Le Comité départemental de protection de l’enfant (CDPE) est appelé à mener d’ici à la fin de l’année en cours une demi douzaine d’activités, dont la célébration des différentes journées de partage et de sensibilisation destinées à l’enfant, a constaté l’APS, jeudi à Kaolack (Centre).

Officiellement lancé en décembre dernier, le CDPE entend de prendre un nouveau départ en réunissant tous les intervenants sur la protection de l’enfant et organisant un atelier de mise sur pied d’un processus de prise en charge des enfants victimes d’abus et de maltraitance.

Placé sous la responsabilité de l’ONG Enda Jeunesse Action (EJA), le CDPE remplace le Comité technique de suivi (CTS) souffrait d’une insuffisance de coordination et de leadership.

L’ONG EJA a été désigné, à l’unanimité, point focal des ONG au sein du CDPE par les participants à la rencontre de ce jour présidée par le préfet Baye Oumi Guèye.

Ainsi l’ONG EJA devrait également organiser des réunions bimestrielles du comité, une formation des pairs éducateurs de chaque zone sur la psychologie de l’enfant et une journée de sensibilisation des cibles sur la maltraitance et la protection de l’enfant.

Il est également attendu du point focal d’aider à regrouper lors de la journée de l’enfant, le 16 juin prochain, les enfants conducteurs d’aveugles généralement oubliés pendant de telles manifestations, mais aussi d’organiser la journée internationale de la convention des droits de l’enfant couplée à une visite des daaras modèles.



Le fait de laisser l’ONG EJA continuer à gérer pendant une année le CDPE est en soi une bonne chose parce qu’elle permet de ne pas casser la dynamique durant le processus de mutation du CTS vers le cadre actuel, a indiqué le préfet Baye Oumi Guèye.

Le plan d’action ainsi amorcé par les participants est une sorte de capitalisation des activités du CDPE, a dit M. Guèye qui a invité le point focal désigné à présenter en décembre prochain un rapport détaillé des activités du cadre avec des statistiques sur les enfants appuyés par les membres du CDPE.

En sus des cotisations des différentes ONG membres du CDPE, il serait intéressant de solliciter l’appui financier de la Direction de la protection de l’enfant du ministère de la femme, de l’enfant et de l’entrepreneuriat féminin pour aider à rendre le CDPE plus autonome, a souligné le préfet du département.

Le coordonnateur de EJA, Mansour Sow, s’est réjoui du choix porté sur son ONG tout en appelant tous les acteurs intervenant dans la protection de l’enfant de travailler en synergie pour le seul intérêt de cette frange de la population.

PON/SAB

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 278 fois
Bon à Savoir


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 28
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance