Recherche

Programme d'Appui à la Lettre de Politique Sectorielle (PA/LPS):2007-2011



Description du projet

Le Programme d'Appui à la Lettre de Politique Sectorielle a comme objectif de développement, de favoriser l'accès accru des populations pauvres et des micro, petites et moyennes entreprises aux services financiers par une amélioration qualitative et quantitative de l'offre de produits et services financiers, grâce à des IMF viables et intégrées au secteur financier. Sur la base de cet objectif global et des orientations stratégiques de l'ACDI, du PNUD et du FENU, le Programme aura les trois objectifs spécifiques suivants :

1. Le renforcement du cadre institutionnel du secteur de la microfinance;
2. Le développement d'une offre viable et pérenne de produits et services adaptés, diversifiés et en augmentation, notamment dans les zones non encore couvertes par des IMF professionnelles;
3. Le renforcement des relations entre les IMF et les banques et autres fonds d'investissement, en vue d'une intégration progressive des marchés financiers.

Contexte, Stratégie & Opportunités

* Depuis son émergence à la fin des années 80, le secteur de la microfinance au Sénégal est en pleine croissance. Aujourd'hui, on compte plus de 700 structures financières décentralisées reconnues (mutuelles de base, groupements d'épargne et de crédit et structures signataires de convention). Ces structures offrent des services et produits financiers à des populations actives à divers niveaux et secteurs de l'économie nationale contribuant ainsi à la croissance économique et à la lutte contre la pauvreté. Sur la période 1993 – 2003, le secteur a connu une progression fulgurante en termes de nombre de structures et de volume d'opérations. On est ainsi passé de 18 à 724 structures.
* En décembre 2004, les principaux acteurs du secteur de la microfinance au Sénégal ont validé la Lettre de Politique Sectorielle de Microfinance (LPS/MF) sur la période 2005 – 2010. Cette LPS/MF qui inclut une stratégie et son plan d'action vise à bâtir " un secteur de la microfinance viable et pérenne, diversifié et innovant, intégré au secteur financier, assurant une couverture satisfaisante de la demande du territoire et opérant dans un cadre légal, réglementaire, fiscal et institutionnel adapté ". Le coût estimé du plan d'action sur la période ci-dessus indiquée est de 20 milliards FCFA.
* Approuvée en mars 2005, la LPS/MF a fait l'objet en avril 2005 d'une Table Ronde qui a réuni le Gouvernement, les partenaires au développement et les Institutions de Microfinance. Soucieux d'aider à une mise en œuvre efficace et rationnelle du plan d'action de la LPS/MF, le Sous-Groupe des bailleurs de la Microfinance (SGBMF) a financé deux études respectivement sur les mécanismes de gestion du plan d'action et sur les mécanismes de refinancement des IMF.
* Le présent programme s'inscrit d'une part, dans le cadre des orientations stratégiques de la LPS/MF et s'appuie d'autre part sur les recommandations de ces deux études complémentaires. Il vise à contribuer à la réduction de la pauvreté et à l'atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).

Cadre Institutionnel et Responsabilités

* Le PA/LPS sera logé au sein de la Direction de la Microfinance (DMF) du Ministère de la Microfinance et de la Coopération Internationale Décentralisée.
* Il sera doté de trois organes : le Comité de Pilotage, le Comité d'investissement et la Cellule d'Appui du Programme (CAP).

Zone d'intervention et Bénéficiaires * Les bénéficiaires du Programme seront d'une part les populations défavorisées et les micros, petites et moyennes entreprises plus spécifiquement en milieu rural, et d'autre part les acteurs suivants : IMF et leur association (APIMEC), les ministères concernés et les organes de gestion de la LPS/MF.
* Le Programme couvrira toutes les régions du Sénégal

Suivi et Evaluation

Le Programme fera l'objet d'une évaluation externe approfondie pour apprécier sa performance globale, les résultats et produits atteints par rapport aux objectifs initiaux, l'impact obtenu ou qu'il pourrait atteindre, avec un accent sur l'adéquation par rapport à la stratégie nationale et aux modalités de gestion

Sources:FENU Sénégal

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 2618 fois
PA/LPS


Nouveau commentaire :

Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance