Recherche

Prise en charge des victimes de violences: Absa Wade Ngom plaide pour l'implication des animateurs des radios communautaires



Dakar, 16 juil (APS) - La Directrice de l’équité et de l’égalité de genre (DEEG), Absa Wade Ngom, a plaidé, lundi, pour une meilleure implication des animateurs des radios communautaires dans la prise en charge des victimes des violences.

‘’Ils (animateurs) constituent les premiers interlocuteurs des victimes en cas de violences notamment les viols et l’inceste. Ils doivent être bien outillés pour savoir comment s’entretenir avec elles, comment les orienter vers les services appropriés’’, a-t-elle expliqué.

Elle s’exprimait à Toubacouta (foundioune) à l’occasion d’un atelier sur l’approche psychosociale de lutte contre les violences basées sur le genre au profit des animateurs des radios communautaires venus des différents départements du pays.

‘’Il ne s’agit pas pour ces animateurs de suppléer les services soit de l’administration ou de la police ou la gendarmerie, nous voulons que lorsqu’ils reçoivent des victimes ou leur famille, de pouvoir leur apporter les premières informations par rapport à leur protection’’ a encore dit Mme Ngom.

Au-delà, elle a souligné que les animateurs communautaires sont des relais importants pour la sensibilisation et l’information des populations rurales et leur prise en charge par les structures adéquates qui souvent ne sont pas présentes dans toutes les localités. 

‘’C’est la raison pour laquelle nous voulons les impliquer dans la mise en œuvre du programme conjoint de lutte contre les violences faites aux femmes et aux enfants 2012-2016 entre l’Etat et ses partenaires’’, a-t-elle confié.

L'atelier est organisé en partenariat avec le ministère de la Famille, de l’Enfance et de l’Entrepreneuriat féminin, l’UNESCO et l’UNFPA. Il vise à aider les animateurs à maîtriser une bonne attitude de compréhension, d’écoute de sensibilisation des populations rurales, afin de prévenir contre le fléau que constituent les violences faites aux femmes et aux enfants.

La rencontre de quatre jours devra permettre aux participants de bénéficier également de renforcement de leur savoir et de leurs capacités d’écoute en matière d’aide et d’accompagnement des victimes.

L’atelier sera mis à profit pour développer des stratégies de pérennisation des Centre multimédia communautaires (CMC), l’éducation environnementale, les techniques de montage de programmes radio et le marketing social.

BS/SAB



Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 555 fois
GENRE


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 12
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance