Recherche

Pour les aider à faire face à leurs charges : Khalifa Sall annonce l’affectation d’un milliard de francs à chacune des 19 communes d’arrondissement de Dakar



Dans le cadre de sa politique sociale et en solidarité avec les indigents, la ville de Dakar a lancé hier à la mairie de Grand-Yoff, un programme de ‘Ndogou partagé’. Une occasion pour Khalifa Ababacar Sall d’annoncer l’affectation à compter de 2010 d’un milliard de francs à chacune des 19 communes du département de Dakar.

Grand-Yoff a reçu hier son ‘Ndogou partagé’. Un programme lancé le même jour dans cette commune d’arrondissement par la mairie de Dakar en direction des 19 communes que compte Dakar. L’enveloppe financière est estimée à 33 millions F Cfa pour l’achat de 3 800 packages qui seront distribués par les maires des communes d’arrondissement avec l’aide des imams, à raison de 200 par commune. La cérémonie qui a enregistré la présence de plusieurs maires a été saisie par Khalifa Ababacar Sall, pour annoncer, dès 2010, l’affectation d’un montant d’un milliard de francs à chacune des 19 communes d’arrondissement de Dakar. ‘C’est le départ de ce qu’on a appelé les consultations citoyennes.

Nous l’avions annoncé pendant la campagne, nous voulons gérer avec les populations et pour les populations. Dans ce dessein, la mairie de Dakar avec Enda-Jappo et le Forum civil va mettre en places des structures de consultations et de concertations dans les 19 communes que compte Dakar’, a expliqué hier le maire de la ville de Dakar. Pour Khalifa Sall, ‘il s’agira de l’installation, d’abord, des conseils consultatifs des communes d’arrondissements à partir du 08 septembre prochain, et ensuite des conseils de quartiers. Pendant trois mois, ces conseils consultatifs vont discuter de la préparation du budget 2010 et de la préparation du Programme d’investissement quinquennal 2009-2014 et formuler avec nous la vision Dakar 2020’. Le maire de Dakar dit avoir conscience qu’aujourd’hui personne mieux que les populations ne peut déterminer le destin des marchés. Et que des populations consultées, organisées, responsabilisées, vont être d’un très grand apport. ‘C’est notre conviction et nous allons donner les moyens pour cela. La réaction des gens nous rassure. L’engouement est tel que nous avons espoir que le budget 2010 au moins reflétera les préoccupations des populations et ce sera déjà un premier pas en avant’, a-t-il promis.

D’après Khalifa Ababacar Sall, l’équipe sortante avait adopté un budget de 44 milliards, alors qu’elle n’avait réalisé que 24 milliards. ‘On ne peut pas partir de 24 milliards pour aller à 44 milliards. On a été obligé de nous ajuster, c’est-à-dire, jouer le réalisme. Nous sommes partis de 24 milliards pour faire face à nos obligations. De ces 24 milliards, nous avons décidé de payer toutes les dettes qui s’élèvent à 10 milliards 800 millions et nous allons les payer d’ici décembre. S’y ajoute que nous allons payer 8 milliards 600 millions de salaires’, a expliqué le socialiste et ancien maire de la commune d’arrondissement de Grand-Yoff. Et M. Sall de révéler qu’il ne leur reste que 5 milliards dans les caisses. Laquelle somme va servir à l’investissement. ‘On ne pourra pas, cette année, respecter l’engagement d’affecter un milliard dans chaque commune. Mais nous avons mis 200 millions de francs dans chaque commune pour la restauration d’écoles, de dispensaires etc’, a fait savoir le successeur de Pape Diop à la Ville de Dakar. Mais pour 2010, rassure Khalifa Sall, le budget sera cadré par rapport à ce qui a été proposé aux dakarois, c’est-à-dire l’affectation d’un milliard par commune d’arrondissement. Ce qui fait déjà un investissement de 19 milliards qui vont être collectés en termes de dépenses, d’identification de travaux par les populations en rapport avec les communes d’arrondissement. Pour plus de transparence dans ce programme citoyen, la mairie de Dakar compte mettre sur pied un site internet où tout le monde aura une idée de tout ce qui se fait.

PELERINAGE A LA MECQUE : Plus de 700 demandes déjà enregistrées

Plus de 700 personnes fondent leur espoir de se rendre au prochain pèlerinage à La Mecque sur la mairie de la ville de Dakar. Malheureusement, son locataire a avoué, hier, son incapacité à satisfaire toutes ces demandes. ‘Nous avons reçu 700 demandes de billets pour le pèlerinage à La Mecque, et ce n’est pas fini, mais vraiment je le dis à tout le monde, à toutes les dakaroises et à tous les dakarois, je ne peux pas donner 700 billets. Nous n’en avons pas les moyens, je veux que cela soit clair ; que les gens comprennent que ces choses-là, on ne peut pas les faire. L’aurais-je voulu que je ne le pourrai pas. Je ne vois aucun chapitre du budget qui me permet de donner 700 billets de la Mecque. Je ne peux pas donner 400 à 500 billets parce que cela ne figure pas dans le budget’, a expliqué Khalifa Ababacar Sall. Selon qui, la mairie de Dakar a décidé de faire du développement social, de la promotion humaine, par l’allocation de ressources. Le socialiste ne s’est pas voulu précis à ce sujet pour n’avoir pas dit les intentions réelles de sa municipalité devant cette demande sociale pressante.

Abdoulaye SIDY
Wal Fadjri

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 548 fois
Association des Maires du Sénégal


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 6
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance