Recherche

Pour le maintien des filles à l'école à Kaolack : L’Usaid/Sénégal octroie une subvention de 140 millions au Whepsa

Pour améliorer l’accès des filles à l’enseignement moyen et créer un environnement scolaire à leur maintien dans les salles de classe, l’Usaid vient d’octroyer une subvention au programme d’appui à l’éducation de dix mille filles, sous l’égide de l’Ong Whepsa (Women’s Health, Education and Prevention Strategies Alliance). La cérémonie a été présidée hier à Kaolack par l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Sénégal.



(Correspondance) - L’ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal, Mme Marcia S. Bernicat, a présidé hier, lundi, au quartier Sam de la capitale du Saloum, la cérémonie de lancement d’une subvention octroyée au projet Whepsa (The women’s Health, Education and Prevention Strategies Alliance). Cette subvention permettra d’appuyer le projet dans ses efforts déployés en faveur de l’éducation des filles au Sénégal. D’une valeur de 140 millions de nos francs (soit 311 000 dollars américains), cette subvention accordée par l’Usaid/Sénégal entre dans le cadre de l’engagement du gouvernement américain à promouvoir le maintien des filles à l’école. D’ailleurs, depuis 2003, l’Usaid travaille à améliorer l’accès des filles à l’enseignement moyen, à accroître la demande pour l’éducation des filles et à créer un environnement scolaire à leur maintien dans les salles de classe. La cérémonie de lancement a permis de mettre en évidence quelques-uns des nombreux programmes que le projet est en train de mettre en œuvre et qui ciblent notamment les jeunes filles qui pourraient avoir peu de chance de terminer leurs études, ainsi que celles exclues du système ou qui cherchent de nouveaux moyens d’assurer leur subsistance.

L’ambassadeur des Etats-Unis dira que c’est un réel plaisir pour elle de fouler le sol kaolackois en vue de présider un tel évènement qui lui tient beaucoup à cœur. Et de déclarer : ‘En contemplant autour de moi les beaux visages des filles de Kaolack, je vois le potentiel de chacune d’entre vous. Je vois l’avenir de ce grand pays, qui semble prometteur. Je sais que chacune des filles assises ici aujourd’hui comprend l’importance d’une éducation solide’. Et de les haranguer : ‘Filles du Sénégal, vous êtes l’avenir ! Vous êtes partie prenante dans le développement de votre pays. Vous êtes précieuses pour la nation. Vous êtes précieuses pour nous’. D’où sa fierté de procéder au lancement de la subvention à Women’s Health Education and Prevention Strategies Alliance (Whepsa) et au programme d’appui à l’éducation de dix mille filles.

Auparavant, le gouvernement des Etats-Unis, par le biais de l’Usaid, avait accordé 300 000 dollars, soit environ 153 millions de nos francs, pour appuyer Whepsa dans l’énorme travail réalisé en faveur de l’éducation des filles, renseigne l’ambassadrice. Selon elle, c’est pourquoi, lorsque Whepsa a fait une demande de subvention auprès de l’Usaid, il est tout de suite apparu que les objectifs de cette organisation étaient identiques à ceux de l’Usaid.

En effet, toutes les deux organisations ont pour préoccupation d‘envoyer les filles à l’école et de les y maintenir, afin qu’elles puissent réaliser leur potentiel. L’Usaid travaille étroitement avec le gouvernement du Sénégal en vue d’offrir des programmes qui appuient l’accès à l’éducation et améliorent la qualité de l’éducation. Pour ce faire, depuis 2003, l’Usaid, en collaboration avec le ministère de l’Education du Sénégal, a construit ou rénové cinquante-huit écoles rurales et donné une formation à des enseignants et chefs d’établissements de l’enseignement moyen. Tout récemment, en collaboration avec ses partenaires, elle a fait don d’environ sept cent dix mille manuels aux écoles sénégalaises.

Aujourd’hui, l’Usaid souhaite permettre aux filles de la région de Kaolack de rester à l’école. D’où la subvention accordée au programme d’appui à l’éducation des dix mille filles (dix mille) sous l’égide de Whepsa, un projet qui permettra de travailler en étroite collaboration avec les écoles de Kaolack pour soutenir les filles dans leur processus scolaire, en leur donnant des fournitures et des cours de renforcement, de travailler avec les conseils d’établissement scolaires locaux, les associations de parents-enseignants, les fonctionnaires de l’enseignement et la communauté élargie pour veiller à ce que les écoles locales reçoivent un soutien, former les enseignants pour qu’ils puissent encadrer et aider les filles qui rencontrent des difficultés dans leurs études grâce aux programmes de soutien scolaire.

Whepsa, une Ong basée à Kaolack, a été créée en 2003 au Sénégal. Elle a pour objectif d’appuyer les pouvoirs publics et les collectivités locales dans l’amélioration des conditions de vie des populations en général et plus particulièrement des femmes et des enfants. Elle travaille beaucoup aussi dans les domaines de la santé, de la prévoyance, de l’éducation, du développement, de la lutte contre la pauvreté et de la microfinance.

Wal Fadjri

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 2925 fois
Whepsa


Commentaires articles

1.Posté par rokhaya ndao le 30/03/2011 13:22
merci beaucoup madame l'ambassadrice.
merci à l'ong WHEPSA de la part de toutes les jeunes filles de la région de kaolack.

Nouveau commentaire :

Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance