Recherche

Plan d'actions de la filière oignon : 350 000 tonnes en ligne de mire



Thiès, 21 jan (APS) - Un atelier d’élaboration d’un plan d’actions de la filière oignon s’est ouvert mercredi à Thiès, avec la participation de tous les acteurs, et dans l'optique de permettre à cette filière d’atteindre l’autosuffisance à l’horizon 2016 par la production de 350.000 tonnes d’oignon, a constaté l’APS.

Le Dr Macoumba Diouf, directeur de l’horticulture, qui a présidé l’ouverture des travaux, précise que la rencontre vise à mieux aider à assurer l'encadrement et le renforcement des moyens des paysans et des producteurs, ainsi qu’une bonne structuration de la filière oignon.

Selon lui, il sera question de mettre en œuvre des méthodes de suivi et d'évaluation à travers des discussions et échanges entre tous les acteurs pour arriver à un véritable développement du secteur, grâce à la maîtrise de l’eau et de la qualité de l’oignon.

Il a ensuite insisté sur la nécessité de mettre en place des structures de transport et de commercialisation, ainsi que des infrastructures de stockage et de conditionnement pour la production de l'oignon, afin de créer les conditions de la transformation des produits.

L’accès à un financement conséquent de la filière oignon, figure aussi au cœur de la problématique à laquelle restent confrontés les acteurs, a relevé le Dr Macoumba Diouf.

Mamadou Bâ Diamyody, président de l'Association nationale des horticulteurs sénégalais, s’est réjoui de l'organisation de l'atelier, qui regroupe l’ensemble des producteurs de la filière, les techniciens et les autorités.

Il a par assuré que les producteurs vont tout mettre en œuvre pour atteindre l'autosuffisance en oignons de qualité au Sénégal, grâce a un accompagnement de l’Etat.

Selon un document remis à la presse à l'occasion de l’atelier, la production d'oignon est passé de 90.000 tonnes en 2001 à 245.000 tonnes en 2014.

Cela s'explique par l’accompagnement de l’Etat à travers la subvention de l'engrais et la régulation du marché.

Les exportations de produits horticoles sont aujourd’hui estimées à 85.000 tonnes de fruits et légumes, pour une valeur de 50 milliards de francs Cfa, souligne la même source.

BD/ASG

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 118 fois
Agriculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 17
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance