Recherche

Plaidoyer pour une bonne formation des parlementaires



Dakar, 18 mai (APS) – Le secrétaire général de l’Assemblée parlementaire francophone (APF), le sénateur français Jacques Legendre a insisté lundi à Dakar sur la nécessité, pour les parlementaires, d’être bien formés pour mener à bien mener leur travail de controle de l’exécutif.

‘’Il y a des techniques et elles sont à apprendre avec la nécessité pour les parlementaires d’être bien informés puisque en voulant voter des textes, si toutes les informations ne sont pas disponibles, il y a problème d’interprétation’’, a confié à l’APS, M. Legendre, en marge de l’ouverture de la 17-ème assemblée régionale Afrique de l’APF.

‘’C’est pourquoi, l’APF a un programme appelé Noria pour doter aux parlements de moyens lui permettant de recevoir le maximum d’informations sur les sujets qui les interpellent’’, a fait savoir le sénateur français.

L’APF organise aussi des observations d’élections à la demande des pays avec aussi des sessions de formations pour arriver à avoir des parlementaires chevronnés. L’instance favorise également la création de réseaux de parlementaires sur des sujets précis comme le Sida puisqu’il pense que les parlementaires doivent faire pression sur les gouvernants pour qu’ils prennent les mesures les plus efficaces possibles.

L’autre aspect évoqué par le secrétaire général de l’APF est la situation sociale de l’Afrique avec notamment la pandémie du Sida et autres épidémies qui menacent gravement le développement socio-économique du continent, en plus de l’augmentation constante du coût de la vie, de la crise financière qui aggravent de manière significative la pauvreté des populations.

Il a souhaité que cette crise n’approfondisse pas les écarts de développement et ne touche pas en priorité les plus pauvres

Sur les opportunités offertes aux parlements par l’APF, il a fait état de ‘’beaucoup d’actions concrètes pour donner aux jeunes parlements des indications sur la façon dont les parlements expérimentés s’organisent pour étudier et voter les lois et contrôler l’action des exécutifs’’.

Le réseau des femmes parlementaires francophones est aussi mis sur pied avec le souci de donner encore plus aux femmes la possibilité de participer à la vie politique.

La réunion de Dakar, qui a enregistré la participation de parlementaires venus de tout l’espace francophone de l’Afrique, se penchera sur la situation politique et sociale de l’Afrique. Les participants vont également réfléchir sur une ‘’prise de position qui doit traduire l’engagement des parlementaires francophones à lutter contre la crise’’ en perspective de l’Assemblée plénière de l’APF prévue en juillet à Paris.

Le débat général de cette rencontre sera consacré au thème ‘’la crise financière : lutte contre la pauvreté et développement’’. De ce fait, la réunion de Dakar qui prend fin mardi constitue un ‘’lieu privilégié de préparation pour une participation active et de qualité de la région Afrique aux travaux de l’Assemblée mondiale des parlements francophones.

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 613 fois
Bonne gouvernance


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 11
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance