Recherche

Plaidoyer pour le développement de la formation professionnelle



Warang (Mbour), 19 août (APS) – Le chef du service départemental du développement communautaire de Mbour, Racine Mbaye, a indiqué lundi que la formation professionnelle est le meilleur moyen de lutter contre la vulnérabilité des enfants et le chômage des jeunes.

‘’Tout ce que nous faisons dans ce domaine c’est au nom des collectivités, nous voulons les sentir davantage à nos côtés, pour créer une dynamique unitaire autour de la protection des enfants et des jeunes. Ainsi, nous pourrons réussir à relever le défi de la protection et de la promotion des droits des enfants et des jeunes au Sénégal’’, a dit M. Mbaye.

Il s’exprimait lundi à Warang où se tient l’atelier de capitalisation du projet de lutte contre la vulnérabilité des enfants et des jeunes au Sénégal (CHYAO, en italien) mis en œuvre depuis 2011 dans les départements de Kaffrine, Mbour, Fatick, Louga et Saint Louis, en faveur de l’enfance et de la jeunesse.

M. Mbaye a salué la démarche adoptée par le projet CHYAO qui a impliqué les services techniques déconcentrés de l’Etat de la conception, à la mise en œuvre jusqu’à la capitalisation.

De l’avis de Papa Demba Fall de l’ONG ‘’Claire enfance’’ de Saint-Louis, s’exprimant au nom des partenaires dudit projet, le projet a permis de travailler pour la concrétisation, la promotion et la protection des enfants en situation de vulnérabilité.

Le projet devait prendre fin en août dernier, mais il a bénéficié d’un prolongement de deux mois. Il sera donc clôturé le 30 septembre prochain.

ADE/OID

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 31 fois
Education-Formation


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 8
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance