Recherche

POUR SÉCURISER LEURS INVESTISSEMENTS Des émigrés créent une société de capital en France



Certaines banques et autres institutions de micro finance pratiquent un taux de prélèvement qui frise l’usure. Un constat qui emmène l’Association de développement (Asdev), basée à Nancy, en France, à créer une société de capital, pour mieux sécuriser les investissements des émigrés dans leur pays d’origine.

«On ne doit plus attendre que des banques et d’autres institutions de micro finance viennent gérer les fonds des émigrés, et bien souvent en pratiquant des taux de prélèvement usuraires». Ainsi s’exprimait, hier, le président du Conseil d’administration de l’Association de développement, Saliou Dramé, lors d’une rencontre avec la presse. Pour éviter ces taux scandaleux compris entre 20 et même 24%, l’Asdev a créé une société de capital investissement basée en France pour accompagner les investissements des émigrés dans leur pays d’origine, a indiqué M. Dramé, assimilant ce taux pratiqué par les banques locales et institutions de micro finance à un scandale sans précédent. Dans ce même registre, le président du Conseil d’administration de l’Asdev invite les émigrés sénégalais à créer des projets plus productifs au développement au lieu d’investir uniquement dans le bâtiment à hauteur de 500 milliards chaque année. Leurs projets proposés, rassure-t-il, seront soumis à des études sérieuses pour voir dans quelle mesure ils peuvent générer des revenus. «Notre association a pour mission d’insérer des migrants en France, d’aider au retour des migrants dans leur pays d’origine, de les aider à mieux faire en participant en amont dans la micro finance, d’inciter les émigrés à s’engager avec nous, dans une voie de financement de projets générateurs de revenus», explique le Pca de l’Asdev. L’Association pour le développement, renseigne M. Dramé, «compte une centaine de membres, et, entend accompagner les initiatives de développement des émigrés qui désirent retourner au Sénégal. Nous sommes en train de créer un projet avec les étudiants de l’université de Saint-Louis et ceux de l’université de Ziguichor pour stimuler l’innovation dans le milieu universitaire». Il s’agit d’aider les étudiants à devenir maîtres de leur propre destin à la fin de leurs études. «60% des émigrés ont échoué en Europe. Après une bonne formation académique, d’autres exercent des petits boulots dans les restaurants et autres gargotes. Certains ne peuvent plus retourner dans leur pays d’origine. Il faut savoir dire aux jeunes qu’ils peuvent réussir sur place et qu’il y a des situations qui ne valent pas la peine d’aller dans l’aventure», a ajouté Saliou Dramé. Le projet associatif dénommé Association pour le développement (Asdev) a été créé, en même temps, en France et au Sénégal le 15 mai dernier. L’association inscrit dans son programme le renforcement de la convergence sociale par l’insertion socioprofessionnelle des exclus et la promotion de leur droit à l’accès aux services. Le projet s’intéresse également à l’appui et au financement des migrants en situation d’auto emploi en France, et au renforcement de la dynamique de co-développement en facilitant le retour, la prise en charge et l’accompagnement de migrants dans une perspective de retour actif au pays d’origine.


L'Observateur

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 2302 fois
Asdev


Commentaires articles

1.Posté par tamsir mbodji le 09/10/2009 17:57
faut le faire au sénégal aussi

2.Posté par MBAYE Papa Amadou le 09/12/2009 17:39
C'est une bonne chose que les emigres s'organisent pour creer une structure apte a contrer les veleillites des banques et Mutuelles senegalaises. A lors moi en ma qualite de Consultant en Gestion des Projets, Organisation et management d'hommes voulant creer creer des structures privees rentables et fiables economiquement, je voudrais ici DEPOSER MA CANDIDATURE EN QUALITE DE CONSULTANT CONSEILLER EN INVESTISSEMENT. J'ai pilote le projet COMMODITIES AID du Gouvernement Italien en direction des Emigres Senegalais. Le projet portait sur des investissements porteurs dans l'odre de 65milles Euros et etait oriente dans des projets d'envergure nationale. J'ai en chantier des super gros projets qui peuvent a la limite interesser votre structure meme et portant sur de gros investissements. Souhaitant vous rencontrer a l'avenir,
Veuillez agreer Monsieur le President, l'expression de mes sentiments distingues'
Mr Papa Amadou MBAYE
Expert en Economie du Developpement
Option Developpement Communautaire integre

3.Posté par goxu le 25/12/2009 18:55
Papa Amadou
baye, voulez-vous me contacter. J'ai un projet qui devrait vous intéresser

Nouveau commentaire :

Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance