Recherche

PNDL-Plaidoyer pour une coordination entre les services de la région et l’Etat



Saly (Mbour), 10 août (APS) - Le secrétaire général du Programme national de développement local (PNDL), Samba Guèye, a plaidé mardi à Saly (Mbour) pour une coordination entre les services de la région et les services de l’Etat dans la région, en vue d’obtenir plus d’efficacité dans les réalisations.

S’exprimant à l’ouverture d’un atelier national d’"évaluation et de capitalisation" des conférences d’harmonisation ouvert mardi à Saly-Portudal (Mbour, ouest), M. Guèye a indiqué que le démarrage de "l’ambitieux programme’’ d’opérationnalisation de la conférence d’harmonisation trouve son épilogue au terme d’un processus qui a tenu en haleine tous les acteurs de développement.

Pendant deux jours, les principaux animateurs de la conférence d’harmonisation vont réfléchir sur les modalités de la mise en place d’un guide devant permettre une harmonisation de sa démarche d’organisation.

"Dix régions du Sénégal ont mis en œuvre, pour la première fois, les conférences d’harmonisation, avec des fortunes diverses", a expliqué le secrétaire général du PNDL.

Selon lui, "de par la méthodologie différenciée en fonction des régions, la DAGAT (Direction de l’administration générale du territoire), en charge de la mise en œuvre de cette importante réforme, s’emploie à définir, à la fois, une démarche et une méthodologie communes, à travers l’esquisse d’un guide devant faciliter la mise en œuvre desdites conférences’’.

Après une exploitation de l’aliéna 2 de l’article 36 du Code des collectivités locales instituant la conférence d’harmonisation par les autorités administratives, en rapport avec les présidents de conseil régional, les acteurs du développement local ont estimé que "l’heure est à l’évaluation de la démarche".

Il y a juste un an, il a été procédé, à Mbodiène (Mbour) au lancement de la réflexion sur la tenue des conférences d’harmonisation. "Au départ, une situation de vide prévalait au point que le contenu laconiquement libellé déroutait certains observateurs avertis. Aujourd’hui, le constat est tout autre", s’est réjoui M. Guèye.

"L’engouement noté durant la mise en œuvre par les acteurs locaux s’explique par l’engagement des décideurs à mettre un terme aux dysfonctionnement notés dans les interventions des uns et des autres", a souligné, pour sa part Aliou Sow, ministre des Collectivités locales et de la Décentralisation qui a procédé à l’ouverture officielle de cet atelier.

"Même si des fortunes ont été diverses, quoi de plus normal, l’on peut se féliciter de la dynamique enclenchée qui devra se consolider avec un outil devant servir de guide pour les prochaines étapes", a rappelé M. Sow.

Il a salué "la jonction utile" entre son département et celui de l’Intérieur sur le terrain des pratiques, pour faire aboutir une première expérience originale au Sénégal.

Selon lui, la conférence d’harmonisation devrait apparaître comme ‘’un bilan d’étape’’ des réalisations des collectivités locales, des programmes de l’Etat et ceux réalisés avec l’appui de partenaires dans la région.

ADE/AD

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1743 fois
Programme National de Développement Local (PNDL)


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance