Recherche

PASSATIONS DES MARCHES PUBLICS Les acteurs de Tambacounda à l’école du nouveau code

Les membres du secteur privé, de la société civile ainsi que les autorités contractantes des services déconcentrés de l’administration et des collectivités locales suivent une session de formation de trois jours sur le nouveau code des marchés publics. « Une aubaine », diront certains experts juristes spécialistes du développement local qui y voient une façon de lutter contre la corruption et la concussion.



Sous l’égide de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP), en collaboration avec l’USAID et le cabinet d’audit et conseil C.I.C.E, une session de formation des acteurs intervenant dans le secteur des passations des marchés est ouverte à Tambacounda. Ce stage porte essentiellement sur les innovations majeures du nouveau code des marchés publics instauré par le décret 07-745 du 25 avril 2007, et entré en vigueur en janvier 2008. Il concerne essentiellement des membres de la société civile, du secteur privé tout comme les autorités contractantes.

Les objectifs visés sont, entre autres, l’actualisation des connaissances des stagiaires sur les procédures de passation des marchés publics en s’imprégnant des innovations contenues dans le nouveau livre de chevet en la matière, et de les outiller de façon à ce que les choses se déroulent selon les règles édictées de bonne gouvernance. Ce qui est attendu en termes de résultats, après l’expression par les participants de leurs attentes et craintes, c’est non seulement une nette amélioration aux plans comportemental et professionnel, mais aussi une politique rationnelle et efficace de la dépense publique, la réduction voire la suppression des gaspillages, le recul de la pauvreté ou encore la création d’une culture de la transparence et de combat contre la corruption et la concussion si chère à certaines organisations de la société civile.

Au cours de cette première journée, les stagiaires ont passé en revue le nouveau cadre juridique et institutionnel de la passation des marchés publics, les innovations introduites par le code, les modes de passations et les seuils leur sont également présentés, ainsi que la régulation des marchés publics et le règlement des différents. Un journée pleine et riche d’enseignements qui fait que d’aucuns, parmi les stagiaires, ont émis l’ardent vœu de voir concocté et mis en œuvre un bon plan de suivi et de formation continuée, compte tenu de la complexité des procédures, et du niveau par endroits très bas des présidents de conseils ruraux.

Sud Quotidien

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 1059 fois
Bonne gouvernance


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 11
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance