Recherche

PASSATION DES MARCHES PUBLICS : Les fonctionnaires à l’école des procédures des bailleurs



L’institut africain de développement et de planification (Idep) abrite depuis lundi une session de formation de douze jours sur les procédures de passation de marchés publics et d’acquisition de biens, services, à l’intention des fonctionnaires et des cadres des ministères des Finances des six pays de la sous-région, que sont le Sénégal, le Burkina Faso, le Cap-Vert, la Côte d’Ivoire, le Mali et le Togo.

Cette formation de l’Organisation internationale de droit du développement (Idlo) basée à Rome sur financement de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (Badea) vise à améliorer les connaissances des participants sur les dispositions juridiques, des pratiques et méthodologies des institutions financières et des organisations régionales et internationales en matière de financements des projets de développement. Il s’agit en outre d’accroître leurs compétences en matière de conseil quant aux grands principes, aspects techniques, juridiques et procéduraux des marchés publics internationaux et d’améliorer leur capacité de négociation et la qualité du contrôle des contrats de biens et services, ainsi que les contrats de Travaux publics.

La rencontre rentre en droite ligne du sommet de Monterrey tenu en 2002 qui posait les jalons d’une harmonisation des règles, des procédures et des pratiques des donateurs, d’une part et de l’harmonisation des différents documents de passation de marchés, d’autre part, y compris ceux des travaux utilisés par des bailleurs comme la Banque mondiale, la Banque interaméricaine de développement, la Banque asiatique de développement et la Banque africaine de développement (Bad).

Dans la même lancée, d’autres organismes ont entrepris des réformes d’harmonisation des procédures comme la Banque arabe de développement (Badea), la Banque islamique de développement (Bid) et les autres membres du groupe arabe, notamment en matière d’octroi de l’Aide publique au développement et de passation de marchés publics. A l’ouverture des travaux, au nom du ministre des Finances, Mme Maguette Kane Diop, tout comme Youssouf Sakho, le directeur général de l’Autorité de régulation des marchés publics sont revenus sur les réformes entreprises dans ce domaine par l’Etat du Sénégal.

Il s’est agi pour notre pays, selon eux, en rapport avec les nouvelles pratiques élaborées par les bailleurs, de mettre en place des organismes plus souples et d’adapter les textes dans le sens d’une plus grande transparence, une plus grande compétitivité, plus d’efficacité, d’équité et de responsabilité dans la passation des marchés publics.

Flora Bouclon et Jean-Claude Mabushi co-organisateurs du séminaire pour le compte de l’Idlo sont revenus sur les modules de formation et les résultats attendus qui, à terme, doivent permettre aux participants de mieux comprendre toutes les procédures mises en œuvre par les bailleurs, d’améliorer leur capacité de négociation grâce aux cas pratiques et simulations prévues par les modules.

Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 2200 fois
Bonne gouvernance


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 11
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance