Recherche

Oumar Youm: "L'Acte III de la décentralisation n'est pas une réforme qui supprime les emplois"



Oumar Youm: "L'Acte III de la décentralisation n'est pas une réforme qui supprime les emplois"
Dakar, 24 fév (APS) – Le ministre de l'Aménagement du territoire et des Collectivités locales, Oumar Youm, a déclaré, lundi à Dakar, que la réforme dite Acte III de la décentralisation n’avait pas vocation à supprimer des emplois, promettant le redéploiement des travailleurs des collectivités locales.

‘’C’est vrai qu'il y a eu des échos depuis trois semaines. Depuis lors, on note un retour à la normale, car cela découlait d'une incompréhension et d’un déficit de communication, mais nous avons eu à discuter avec l’intersyndicale et les représentants des travailleurs des collectivités locales’’, a-t-il dit.

Il présidait l’ouverture d’un atelier de partage initié par la communauté léboue sur les réformes de l’Acte III de la décentralisation, qui devrait consacrer l’érection des départements en collectivités locales, et la suppression de la région comme entité administrative.

Selon lui, les travailleurs des collectivités locales ont compris que ‘’leurs inquiétudes n’étaient pas totalement fondées et que, effectivement, cette réforme n’est pas une réforme qui supprime les emplois, mais plutôt qui consolide et crée des emplois’’.

‘’Je pense que la communauté des travailleurs des collectivités locales a compris, nous sommes en train de trouver, dans le cadre d'une commission ad hoc, les mécanismes de dialogue appropriés pour consolider les acquis de ces travailleurs’’, a-t-il tenté de rassurer.

Grâce à cette commission, il s'agira, a-t-il dit, de ‘’permettre leur redéploiement et leur recrutement, soit au niveau des communautés rurales qui vont devenir des communes de plein droit, soit au niveau des conseils départementaux’’.

Abordant la question de la date des élections locales, M. Youm a estimé que dans le pilotage de l’acte III, il n’y a pas ‘’ d’obstacle de nature à empêcher la tenue des élections pour le 29 juin 2014’’, notant ‘’parallèlement une réforme du Code électoral qui ne semble pas très avancée’’.

‘’Je ne doute pas que compte tenu de la proximité de la date des élections, les uns et les autres vont regarder en face l’intérêt général et oublier l’intérêt partisan‘’, a-t-il ajouté.

Parlant de l'atelier de partage, il a précisé qu’il entre dans le cadre du processus de communication et de partage autour de l’acte III de la décentralisation.

‘’Cette rencontre va certainement participer au débat sur la valorisation des connaissances des communautés traditionnelles dans les options de réforme à envisager’’, a t-il dit, avant de souligner la ‘’nécessité’’ d’intégrer dans le processus de mise en œuvre de cette réforme le savoir-faire des acteurs territoriaux.

MF/ASG

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 134 fois
Décentralisation


Dans la même rubrique :
1 2
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance