Recherche

OUSMANE MASSECK MET EN GARDE LES BRADEURS DE TERREs AFFECTEES DANS LE CADRE DE LA GOANA «Personne n'a le droit de vendre les terres, elles seront affectées à ceux qui peuvent les exploiter»



Le ministre d'Etat, ministre des collectivités locales, dans son programme de tournée nationale dans les différentes collectivités locales du Sénégal, a saisi l'étape de la région de Saint-louis pour mettre en garde toutes personnes qui seraient tentées de vendre les terre dans le cadre de la Goana. Il s'est également entretenu avec les élus locaux pour dégager une feuille de route pour que la politique de la décentralisation soit une réalité.

La spéculation foncière fait rage dans les différentes collectivités du Sénégal et c’est à ce titre que le ministre d'Etat, ministre des collectivités locales, Ousmane Masseck Ndiaye a tenu à mettre en garde les personnes qui seront animées par une mauvaise intention dans l'affectation des terres aux Sénégalais dans le cadre de la Goana. «Personne n’a le droit de vendre les terres, elles seront affectées à ceux qui peuvent les exploiter», a –t-il déclaré aux élus locaux de la région de Saint-louis avec qui il tenait une rencontre d'échange et de partage, suite à une tournée de 48 heures dans leurs différentes collectivités locales de la région. Sous ce rapport, Ousmane Masseck Ndiaye, prenant l’exemple des terres bradées à Saly, fait comprendre à l’assistance que «ces terres appartiennent aux générations futures». Avant de révéler que le chef de l’Etat va faire une évaluation. Revenant sur l’affectation des terres dans le cadre de la Goana, il a invité les conseillers ruraux à se réunir pour affecter les terres aux Sénégalais qui en formuleront la demande. Dans ce chapitre, il n’a pas manqué de souligner que «ceux qui se verront affecter un lopin de terre dans le cadre de la Goana et qui ne seront pas en mesure de l’exploiter, seront tout simplement dépossédés au profit de ceux qui peuvent le rentabiliser. Car, ces terres appartiennent à tous les Sénégalais et les générations actuelles ont le devoir de les préserver pour les générations futures. Au cours des échanges, des élus locaux ont interpellé la tutelle sur la question de la formation, de l’équipement et des infrastructures. Ousmane Masseck Ndiaye qui procédait à l’inauguration des hôtels communautaires dans les communautés rurales, soutiendra que l’Etat du Sénégal a beaucoup fait dans le monde rural. Selon lui, d’autres infrastructures, dans le secteur de l’éducation, de la santé, de l’assainissement, entre autres, seront érigées avec le Plan National de Développement Local (Pndl). Cette tournée d’échanges et de sensibilisation sur la Goana fait suite aux assises nationales sur la décentralisation tenue au mois de novembre 2007 où l’objectif était de diagnostiquer la politique de décentralisation au Sénégal depuis 1996 et dresser une feuille de route afin de faire de la politique de la décentralisation une réalité.

L'Observateur

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 930 fois
Ministère de l'Aménagement du territoire et des Collectivités locales.


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance