Recherche

ONAT, Pour une maîtrise de l’information des territoires

Afin d’assurer une meilleure utilisation des ressources disponibles dans le territoire sénégalais d’organiser, et de rationaliser l’occupation des territoires. L’atelier de partage et de concertation du projet de maquette numérisé sur l’Observatoire national des territoires (Onat) s’est déroulé hier dans un hôtel de la place. L’Onat occupe une place centrale dans le dispositif du programme national d’aménagement pour la promotion de la solidarité et la compétitivité territoriale, qui ambitionne pour le Sénégal d’« un développement territorial, généralisé et diffus ».



Dans le cadre des politiques de décentralisation en cours au Sénégal, les autorités locales font face à de nouvelles responsabilités pour lesquelles elles ne sont pas bien outillées. Par ailleurs, dans un contexte d’urbanisation accélérée, encore non maîtrisée l’administration centrale, appelée également à modifier son approche dans l’appui au développement des établissements humains, et aussi innover avec des politiques plus efficaces et mieux ciblés. Ainsi, est apparue la nécessité de renforcer les capacités des collectivités locales dans la prise de décision, en mettant à leur disposition des outils, afin de mieux gérer les entités territoriales dont elles ont la charge. Il s’agit plus précisément dans ce programme, qui a pour composante « maîtrise de l’information des territoires » de recenser, de répertorier, de tenir à jour, d’analyser et de comparer des données des statistiques identifiées comme étant pertinentes pour une gestion plus efficiente des collectivités locales. Les pouvoirs publics ont mis en place depuis les années 70, un plan national d’aménagement du territoire (Pnat) l’objectif global de ce Pnat est poursuivi par l’observatoire national des territoires pour la promotion de la solidarité et la compétitivité territorial, qui est « un développement territorial, généralisé et diffus, assuré sur l’ensemble du territoire national », et vise à recentrer l’Etat dans ses priorités. Pour contribuer à l’objectif global, il s’agit pour l’observatoire des territoires de poursuivre des objectifs spécifiques, tels que maîtriser les données fournies par chaque collectivité locale, transformer ces données recueillies en informations utiles, créer les conditions favorables à l’évaluation des actions publiques locales. Ou encore, donner plus de lisibilité aux orientations du plan national d’aménagement du territoire, ainsi qu’assurer l’équité dans l’équipement du territoire. L’observatoire national est un outil d’aide à la prise de décision ; c’est pourquoi, il est incisif, et se présente dans un format simple de façon à être facilement compris. Selon le ministre de l’Aménagement du territoire et de la coopération décentralisée, Abdourahim Agne, qui était présent à cet atelier, « la maîtrise du développement territorial dans un pays, passe par la construction d’un système d’information territorial fiable et facilement utilisable ». Ce ne sont pas les données qui font réellement défaut. Les contraintes majeures auxquelles les autorités et les planificateurs locaux font souvent face sont : l’incapacité de mobiliser celles-ci, de les conserver et de les traiter pour les transformer en informations utiles à la prise de décision ».

L'Office

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 3352 fois
Comprendre la Décentralisation


Nouveau commentaire :

Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance