Recherche

Ndioum : Des conseils de quartiers mis en place pour le développement local de la ville



(Correspondance) - Ecouter et apporter des réponses adéquates aux sollicitations des populations. C’est le credo du maire de Ndioum. C’est dans ce cadre que s’inscrit la création de conseils de quartier mis en place par le conseil municipal de Ndioum. Selon le maire, Amadou Kane Diallo, qui présidait au quartier Woulad Béri une rencontre sur la pertinence et l’impact des conseils de quartier, ‘il revient désormais aux populations de jouer le rôle d’interface entre elles et les autorités municipales, à travers le dialogue, la discussion et la concertation’. En clair, ‘ces conseils de quartier constituent un laboratoire d’idées où chacun peut s’exprimer librement et faire des suggestions, donner ses opinions sur tous les problèmes ayant trait au développement local’. Pour que ces conseils puissent pleinement jouer leur rôle, plusieurs commissions ont été mises en place qui travaillent depuis plusieurs mois de concert avec celles de la commune.
Cette trouvaille de Amadou Kane Diallo a eu l’assentiment des délégués de quartier qui pilotent les conseils. La mairie de Ndioum qui a aujourd’hui un budget de 214 millions a décidé de consacrer quarante millions de francs pour l’extension du réseau électrique et d’adduction d’eau dans les quartiers de Diaguéré, Nianga, Sinthiane, Woulad Béri, Diamel et Ndiolofène, etc. La réfection de la salle des fêtes et de l’hôtel de ville sera bientôt réalisée puisque le financement est déjà sur place, selon le maire.
Délocalisation du Louma
L’information de taille est la délocalisation du marché hebdomadaire local qui se tient chaque lundi en plein centre-ville et du garage de Ndioum situé au même endroit. La gare routière et le Louma seront tous transférés vers la sortie de la ville. Des cantines, des toilettes et aires de débarquement de poissons, d’une valeur de 43 millions de francs, seront érigées sur le marché. Dans le même registre, au niveau sanitaire, 40 millions permettront la réfection de la salle d’accueil, du bureau du médecin de la maternité au niveau du dispensaire de la ville situé au quartier Ndiolofène. Ce joyau sera construit avec l’aide de Counterpart. L’appel d’offres a été lancé et déjà dépouillé par l’Agetip.
Quant aux travaux, ils vont débuter dans deux mois, selon le maire. Le stade municipal qui n’est toujours pas éclairé le sera avant la fin de l’année. Ceci, pour un coût global de 90 millions de francs. Selon toujours l’édile de la ville, pour le secteur de l’éducation, 10 millions de francs ont été alloués gratuitement au secteur en guise de fournitures et autres matériels didactiques. Quid des commerçants installés au niveau du centre-ville et qui ont décidé de s’opposer à un éventuel déguerpissement ? Le maire affirme que toutes les dispositions sont prises, y compris leur éventuelle indemnisation. ‘Tout se fera sans aucun problème’, assure Amadou Kane Diallo.
Abou KANE
Wal Fadjri

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 920 fois
Association des Maires du Sénégal


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 6
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance