Recherche

Matam : la région médicale entame des activités de sensibilisation contre la tuberculose



Sinthiou Bamambé (Kanel), 16 déc (APS) - La région médicale de Matam a entamé, samedi, à Sinthiou Bamamba (à 45 km de km de Matam), des activités de sensibilisation et de lutte contre la tuberculose, a constaté le correspondant de l’APS dans la région.

Au cours d’un panel organisé à cet effet, Rokya Diop, chargée des programmes de santé de la région, a fait un exposé sur la maladie.

Elle a mis à profit cette occasion pour expliquer les causes, les conséquences et la manière de lutter contre la tuberculose qui, selon elle, affecte plus de deux milliards d’individus dans le monde et tue plus de 13 millions d’autres.

Elle a signalé que le gouvernement du Sénégal a instauré un programme national de lutte contre cette maladie depuis 1995 et cela conformément aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Dans sa volonté de combattre la tuberculose, l’Etat du Sénégal a ainsi mis en place un réseau performant de laboratoires avec un contrôle de qualité et un approvisionnement régulier en médicaments antituberculeux et matériels de laboratoire de qualité.

A quoi s’ajoute un traitement standardisé et un système d’enregistrement de déclaration de cas de tuberculose et enfin une évaluation des résultats des cas de suivi.

Elle a demandé aux participants d’être des relais en transmettant ‘’aux autres membres de la famille les messages-clés du Programme national de la tuberculose (PNT) pour vaincre ensemble’’ la maladie.

‘’Je conseille à tout un chacun : si une toux dure plus de 15 jours, il faut se rendre dans une structure de santé’’, a-t-elle dit.

Selon elle, la maladie peut être guérie au bout d’un traitement de six mois, avec une prise régulière de médicaments.

‘’Les soins sont gratuits. La tuberculose est une maladie contagieuse, elle se transmet par voie aérienne’’, a-t-elle rappelé.

‘’Pour éviter d’être contaminé, a-t-elle expliqué, je suggère à tout un chacun de respecter les règles d’hygiéniques suivantes : aérer les locaux, ne pas cracher partout, vacciner les enfants de 0 à 5 ans avec le BCG (Bacille de Calmette et Guérin)’’.

A ceux qui vivent avec une personne atteinte de la tuberculose, il a demandé de l’aider à prendre régulièrement ses médicaments, mais aussi à se faire consulter.

‘‘Si ces recommandations sont respectées, nous vaincrons la tuberculose’’, a-t-elle déclaré.

MMT/ASG


Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 282 fois
Programme National de Lutte contre la Tuberculose


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance