Recherche

Matam: la BADEA prête 15,5 milliards FCFA pour des projets agricoles



Dakar, 5 mars (APS) - Le ministre sénégalais de l’Economie et des Finances, Amadou Bâ, a signé mercredi à Dakar avec la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA), un accord de prêt d’un montant de 15,5 milliards de francs CFA pour la mise en œuvre de projets hydro-agricoles dans la région de Matam (Nord-est).

Le premier concerne la mise en œuvre du Projet d’aménagement hydro-agricole dans la commune de Waoundé, pour un montant de 5,5 milliards et le second est relatif au financement du Projet de réhabilitation et d’extension des périmètres irrigués villageois de Matam, estimé à 10 milliards, a indiqué le ministre.

M. Bâ s’exprimait à l’occasion de la première session du conseil d’administration de la BADEA qui rentre dans le cadre du financement de leur opération d’aide au développement. La Banque a approuvé le financement de 17 opérations pour un montant d’environ 88 millions de dollars, dont deux millions sous forme de dons.

Il s’agit de deux projets figurant dans le Plan d’action prioritaires (PAP) 2014-2018 du Plan Sénégal émergent (PSE), a rappelé M. Bâ, précisant que le Sénégal fait partie des pays d'Afrique subsaharienne qui bénéficient le plus des concours multiformes de la BADEA.

‘’En effet, de 1975 à ce jour, les financements accordés par la BADEA au Sénégal ont dépassé le cap des 300 millions de dollars, soit environ 150 milliards de FCFA (…). A cela s’ajoute la contribution de la BADEA à l’allègement de la dette du Sénégal’’, a-t-il ajouté.

Revenant sur le soutien financier de cette institution au Groupe consultatif de Paris, le 24 février dernier, le ministre des Finances a rappelé que la BADEA a fait des annonces d'engagements à hauteur de 55 milliards de FCFA en vue de soutenir la mise en oeuvre de ‘’la stratégie d’émergence conçue par le président Macky Sall’’.

Pour sa part, le président du conseil d’administration de la BADEA et Directeur général du Fonds saoudien de développement (FSD), Yousef Ben Brahim Al-Bassam, a estimé que le Sénégal pourrait ‘’compter sur l’appui de l’ensemble des membres du groupe de coordination des institutions’’ de la Banque.

Ces institutions s’engagent solennellement à préserver sur cette voie de soutenir l’action du gouvernement visant à assurer la prospérité et la vie digne aux citoyens sénégalais, a-t-il assuré.

MF/SAB

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 164 fois
Agriculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance