Recherche

Marchés publics : La Dcmp met en place des points focaux pour accompagner les autorités contractantes



La Direction centrale des marchés publics (Dcmp) va accompagner les modifications apportées au code des marchés par la mise en place de points focaux pour accompagner les autorités contractantes, selon son directeur, Ibrahima Guèye.
La Direction centrale des marchés publics (Dcmp) a mis en place un dispositif de points focaux pour accompagner tous les acteurs du système notamment les autorités contractantes dans leurs procédures de passation des marchés publics. L’annonce a été faite par le directeur central des marchés publics, Ibrahima Guèye, lors de rencontres avec les acteurs de la commande publique, principalement les coordonnateurs et les présidents de commissions des marchés des ministères, des agences, des établissements publics et les sociétés nationales.
Chaque catégorie d’autorités contractantes aura un point focal. L’objectif visé, selon le directeur, « est de rendre accessible la règlementation, d’harmoniser la compréhension sur les règles pour prévenir d’éventuelles erreurs dans la mise en œuvre des procédures et de sécuriser les autorités contractantes dans leur fonction d’acheteur public en vue de contribuer, de manière notable, à la célérité des procédures de passation des marchés ». Ces rencontres ont été l’occasion, pour les techniciens de la Dcmp, d’échanger avec les autorités contractantes sur les axes majeurs du nouveau code des marchés publics. Le texte marque la montée en puissance des cellules de passation des marchés qui sont davantage responsabilisés dans les procédures. C’est pourquoi, en plus de poursuivre sa mission de contrôle a priori, la Dcmp va appuyer et conseiller les acteurs de la passation des marchés publics, selon M. Guèye. « L’accompagnement s’adresse plus spécifiquement aux types d’autorités contractantes qui éprouvent des difficultés pour appliquer certaines dispositions du code des marchés publics, qui désirent prendre toutes les dispositions nécessaires avant de lancer de nouveaux marchés ou qui veulent s’informer, de manière générale, sur les dispositions du code des marchés publics », souligne Ibrahima Guèye.

Mis en œuvre d’un cadre de concertation
La mise en œuvre de cette mission s’est traduite par un suivi des dossiers à travers la facilitation du contact entre les agents de la Dcmp et les autorités contractantes, selon le directeur. Il y aura un suivi des dossiers en cours et l’organisation de séances de travail pour une prise en compte rapide et efficace des observations émises. La mission d’accompagnement s’est aussi traduite par l’organisation d’un cadre de concertation avec les autorités contractantes pour leur permettre d’anticiper sur les conditions préalables à la passation des marchés, comme la mise en place des commissions et cellules de passation des marchés, la signature de la charte de transparence, l’élaboration des plans de passation des marchés et la publication de l’avis général de passation des marchés, dans les délais impartis par le code.
Le directeur souligne l’importance de cette activité, surtout dans un contexte où les autorités sous-régionales et nationales affichent une réelle volonté de privilégier l’accompagnement des autorités contractantes avec comme corollaire à leur responsabilisation le relèvement sensible des seuils de passation. Pour y arriver, a dit Ibrahima Guèye, la Dcmp a mis en place une nouvelle approche dans la mise en œuvre de la mission d’appui-conseil. Ainsi, « les cadres de concertation, véritables plateformes d’échanges et de partage d’expériences autour de la problématique des marchés publics, seront poursuivis et renforcés, avec une périodicité qui permette d’accompagner les structures qui éprouveront éventuellement des difficultés à remplir les conditions préalables et à mettre en œuvre certaines de leurs procédures de passation ».

Une anticipation sur les projets prioritaires de l’Etat annoncée
La Direction centrale des marchés publics (Dcmp) va désormais anticiper sur les projets prioritaires de l’Etat et de ses démembrements, notamment ceux qui s’inscrivent dans le Plan Sénégal émergent (Pse). La révélation a été faite par le directeur, Ibrahima Guèye lors des rencontres entre les agents de la Dcmp et les autorités contractantes.
« La Dcmp va répertorier les projets prioritaires du moment et travaillera en étroite collaboration avec les autorités contractantes pour assurer toute la célérité requise dans leur mise en œuvre », souligne le directeur. Elle mettra également en place un système de suivi-évaluation afin de disposer, à temps réel, d’éléments d’appréciation sur la mise en œuvre de sa mission et du degré de satisfaction des autorités contractantes par rapport aux services offerts. « L’intérêt de la mise en place d’un tel système est de sérier les autorités contractantes par catégories, suivant leur niveau de compréhension des procédures de passation des marchés et de prendre, in fine, les dispositions idoines pour offrir des services sur mesure dans le domaine de la formation et du contrôle a priori » indique le directeur. « Il est également envisagé d’organiser, tous les deux mois, les jeudis de la Dcmp qui seront un prétexte pour discuter d’un thème qui sera corrélé à l’exploitation des revues de la Dcmp », ajoute M. Guèye.

Babacar DIONE
Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 434 fois
Bonne gouvernance


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 11
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance