Recherche

Mali : Campagne agricole 2016/2017 Kassoum Denon voit grand



Fraichement nommé à la tête du ministère de l’Agriculture, Kassoum Denon voit grand, et même très grand pour la prochaine campagne agricole. A la faveur du dernier Conseil de Cabinet élargi et conjoint du ministère de l’Agriculture et de celui de l’Elevage et de la pêche, tenu la semaine dernière, consacré à la validation du plan de campagne 2016/2017, le nouveau titulaire du département en charge de l’agriculture a affiché ses ambitions dans ce plan qui résume les prévisions de 2 ministère. De l’analyse dudit document on retient que si le Tout-puissant nous garantissait une bonne pluviométrie, la production céréalière et cotonnière devrait dépasser celle de l’année dernière avec une hausse de plus de 9% pour les céréales et 800 000 tonnes de coton graine contre 550 000 en 2015/2016. Le plan de campagne 2016/2017, qui marque le démarrage de la première année du Programme National d’Investissement dans le Secteur Agricole, est axé sur 23 programmes filières tous secteurs confondus et 8 programmes transversaux dont chacun est décliné en objectifs, stratégies, activités et coûts et plans de financements.

Il s’agit notamment du programme aménagements et infrastructures agricoles, du programme équipements agricoles, le programme protection des végétaux, le programme lutte contre le criquet pèlerin et celui la santé animale. Pour Kassoum Denon, le projet de rapport du plan de campagne reflète l’engagement des différentes structures des 2 départements. Son objectif est d’augmenter la production et la productivité du secteur Agricole, la structuration du monde rural, l’amélioration du bien-être des exploitants agricoles. En ligne de mire de ce plan de campagne, l’accroissement des gains de compétitivité dans un environnement sous-régional concurrentiel et l’accélération de la modernisation du secteur Agricole entamée avec le programme-pilote de mécanisation de notre Agriculture pour laquelle le Gouvernement a subventionné, à hauteur de 50%, 1000 tracteurs l’an dernier. Ainsi, il est attendu une production de riz de 2 712 956 tonnes pour une superficie de 946 656 ha, soit une augmentation de 11% sur les résultats provisoires de la campagne 2015/2016 qui sont de 2 451 321 tonnes. La production totale de riz paddy attendue est repartie comme suit : riz de saison : 2 578 766 tonnes (95,1%), riz de contre saison : 134 190 tonnes (4,9%). La production de riz en maitrise totale, qui est le système de production le plus sécurisé au Mali, est estimée à 50,1% du riz paddy de la production totale. Les plus grandes quantités de riz sont produites dans les zones où coexistent tous les systèmes de riziculture répertoriés au Mali.

Yaya Samaké
http://maliactu.net/

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 168 fois
Agriculture


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 17
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance