Recherche

MINISTERE DE LA DECENTRALISATION ET DES COLLECTIVITES LOCALES : La Décentralisation évaluée en fin novembre



Le projet de budget du ministère de la Décentralisation et des Collectivités locales, a été voté avant-hier. Il a été arrêté à 44.274.300 FCfa. Il faut rappeler que ledit ministère n’a pas eu de dotation dans la loi de Finances initiale de 2007. Le ministre a annoncé la tenue des assises sur la Décentralisation les 26, 27, 28 novembre prochains.

Les dépenses en capital absorberont une forte somme du budget du ministère de la Décentralisation et des Collectivités locales. Elles s’élèvent à 10.966.000.000 FCfa dont 1.510.000.000 FCfa en financement intérieur et 9.456.000.000 en financement extérieur.

Et comme on pouvait s’y attendre, les députés ont fait cas des problèmes posés par la Décentralisation. Il se dégage du discours des députés la nécessité de tirer le bilan de cette délégation de pouvoir aux élus locaux entamée depuis les années 1996.

Le ministère des Collectivités locales est inscrit sur cette voie. Car, il compte organiser des assises sur la Décentralisation à partir vers la fin du mois de novembre.

« Le Sénégal a opté pour une décentralisation progressive. Nous avons beaucoup investi dans les Collectivités locales depuis 2000. Nous allons tenir des assises nationales sur la Décentralisation dans les prochains jours », a révélé le ministre, Ousmane Masseck Ndiaye.

Il s’agira pour les acteurs, les universitaires de répertorier les insuffisances et d’apporter des rectificatifs à la politique de Décentralisation. Même si aujourd’hui, la Décentralisation a eu des impacts positifs sur le développement des Collectivités locales, il n’en demeure pas moins que le transfert de compétences souffre de diverse interprétations, s’il n’est pas tout simplement incompris par les élus.

Une commission mise en place par le chef l’Etat se chargera de résoudre les conflits liés au problème du foncier.

Pour la fiabilisation de l’état civil, un comité technique regroupant les Collectivités locales, les ministères impliqués travaillent à l’élaboration d’un projet loi. Par ailleurs, le ministère a saisi l’Agence de l’informatique de l’Etat (Adie) afin qu’elle conduise les recherches pour la mise en place d’un logiciel destiné à répondre aux besoins des populations en matière d’état civil.

Le Soleil

Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte
Lu 2281 fois
Ministère de l'Aménagement du territoire et des Collectivités locales.


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4
Inscrivez-vous.entrez votre email pour garder le contact car nous avons besoin de vos avis et suggestions.merci d'avance